ACTUALITÉS :  

Les actualités de Fluides & Transmissions...

NSK accroît la production de ses unités de vis à billes


À l’heure où la production occidentale ralentit voire s’arrête pour cause de confinement généralisé, le fabricant japonais a annoncé augmenter la production de ses unités de vis à billes pour les systèmes de freinage électrohydrauliques, pour anticiper la hausse de la demande. NSK a mis en place une feuille de route prévoyant la production de 10 millions de vis à billes pour les systèmes de freinage automatiques d’ici à 2026.
Les prescriptions réglementaires visant à améliorer la sécurité des personnes imposent en effet à l’industrie automobile des dispositifs de freinage automatique d’urgence sur les véhicules neufs dans l’Union européenne, aux Etats-Unis et au Japon, d’ici à 2021-2022. Le freinage automatique d’urgence est un système qui scanne la route devant le véhicule. Si un autre véhicule ou un obstacle s'approche à une vitesse susceptible de provoquer un accident, le freinage est activé automatiquement.
La production en série a été initiée en mars 2019 dans l’usine NSK de Saitama au Japon, et une nouvelle ligne vient d’être inaugurée en janvier 2020 sur le site d’Akagi de NSK Steering Systems. La firme envisage la construction d’autres sites de production spécifiques en dehors du Japon, avec le soutien d’un fonds d’investissement d’environ 10 milliards de yens (environ 84,2 M€).

KTR Prenaspire