ACTUALITÉS :  

Les actualités de Fluides & Transmissions...

L’agroéquipement à la peine


Les professionnels de l’agroéquipement s’attendent à une baisse de leur activité pouvant aller jusqu’à -10% voire -20%, selon le baromètre mené par AXEMA auprès de ses adhérents, conséquence des baisses substantielles de chiffre d’affaires enregistrées en mars et avril : -25% et de -30% pour les fabricants et importateurs de matériel agricole et -40% et de -45% pour les professionnels des espaces verts. Pour s’ajuster à la crise, les entreprises prévoient de réduire leurs dépenses de fonctionnement en moyenne de 35%, et leurs dépenses d’investissement de 30%.
Auparavant, les années 2018 et 2019 figuraient parmi les meilleures de la dernière décennie. Les fabricants et importateurs de matériel agricole – 520 entreprises qui emploient 26 000 salariés - ont réalisé, en 2018, un chiffre d’affaires cumulé de 12,6 milliards d’euros. Le marché français des agroéquipements s’est quant à lui établi à 6,1 milliards d’euros en 2019, en hausse de +12,5% par rapport à 2018. Un nouveau sommet de ventes d’équipements neufs a ainsi été atteint dépassant le précédent record de 2013 (6,09 milliards d’euros).
Au niveau des ventes de matériel neuf en France, cinq familles de produits ont connu de fortes progressions en 2019 : les tracteurs agricoles, le matériel de travail du sol, semis & fertilisation, le matériel d’élevage, le matériel de fenaison et le matériel de transport. Ces cinq familles ont toutes enregistré des progressions à 2 chiffres. A l’opposé, 2019 a été une année bien plus difficile pour le matériel d’entretien des espaces verts, pénalisé par la météorologie (sécheresse), ainsi que pour le matériel d’arrosage et de protection des cultures, dont les perspectives sont incertaines compte tenu de l’abandon programmé du glyphosate.

KTR Prenaspire