, , ,

Aignep prône le « Made in Italy » !

Aignep vient de fêter ses 40 ans avec faste. Connue et reconnue sur son marché, la filiale du groupe familial italien Bugatti souhaite pousser les feux à l’export. Une démarche qui implique ses nombreux distributeurs étrangers et passe également par l’implantation de filiales sur les principaux marchés. A l’instar d’Aignep France, créée en 2015, qui ne fait pas mystère de ses grandes ambitions dans l’Hexagone !

 « Année après année, nous relevons de nouveaux challenges qui nous font progresser et nous permettent de franchir des étapes supplémentaires dans notre développement » a déclaré Graziano Bugatti, directeur général d’Aignep SpA, en présence de 130 personnes provenant des principaux importateurs et des responsables des filiales étrangères de la société italienne invités à la célébration de ses 40 ans, en septembre dernier, sur son site de Bione, près de Brescia. Des propos corroborés par l’histoire de l’entreprise qui, de simple fabricant de raccords thermo-sanitaires lors de sa création en 1976, est devenue aujourd’hui une société de 250 personnes fabriquant ses propres produits et les commercialisant dans le monde entier. Entretemps, l’intégration au sein du groupe familial Bugatti en 1992 est venue apporter à Aignep un précieux soutien, tant pour la diversification de sa production que pour sa croissance sur les différents marchés. 

Maitrise de la production
De fait, la gamme de produits proposée par la société italienne s’est considérablement étoffée au fil des années. Aux raccords pneumatiques, son cœur de métier, encore à l’origine de la majorité de son chiffre d’affaires, sont venus s’ajouter une famille complète de coupleurs rapides, puis des réseaux de distribution d’air comprimé (Infinity), des composants d’automatisation (vérins, FRL, distributeurs), et tout récemment, la gamme Fluidity d’électrovannes tous fluides. Actuellement, le catalogue Aignep est riche de 14.000 composants standards auxquels s’ajoutent de nombreux produits personnalisés. La quasi-totalité de la production est issue de l’usine italienne de Bione. « Les 250.000 produits que nous commercialisons quotidiennement proviennent tous d’une seule source », insiste Graziano Bugatti. Aignep met ainsi un point d’honneur à maitriser l’ensemble de ses opérations de production ainsi qu’à privilégier et promouvoir le « Made in Italy ».

Intégration
Tout est intégré au sein des 22.000 m² couverts de l’usine de Bione, depuis la réception des matières premières (laiton, aluminium, inox et plastique (technopolymère)…) et des pièces forgées jusqu’aux opérations de contrôle final, au conditionnement et à l’expédition des produits. En passant par la réalisation des outillages, l’usinage des pièces, leur passage au four pour en accroitre la résistance, le traitement de surface (externalisé), l’assemblage des raccords sur des machines spéciales dotées de caméras pour le contrôle de chacune des phases de fabrication (étanchéité, accrochage sur tubes…). Elaborés par le bureau d’études, les plans des produits sont envoyés directement aux nombreuses machines-outils de l’usine, dont certaines lui sont fournies par Picchi Srl, une société sœur du groupe Bugatti. Le site de Bione bénéficie d’investissements réguliers afin d’accroître et moderniser ses capacités de production. Une des dernières opérations en date concerne l’implantation de nouvelles cellules robotisées pour la fabrication de raccords de grands diamètres et de corps de distributeurs. Une zone spécifique de l’usine est dévolue aux raccords et vérins inox, destinés à des marchés tels que l’agroalimentaire, la chimie ou le médical. Le parc machines consacré à ce type de fabrication a doublé en l’espace de cinq ans du fait d’un fort accroissement des débouchés dans ces domaines. Certifiée ISO 9001, l’usine de Bione apporte également un soin particulier au respect de son environnement. En témoigne un système original de convoyage et de récupération des copeaux et déchets de fabrication, via un système actionné par une vis sans fin installée sous les ateliers…

Nouvelle gamme d’électrovannes
Une dizaine de personnes travaillent en permanence au sein du bureau d’études à la conception de nouveaux produits et à l’élaboration de composants spécifiques aptes à répondre aux exigences d’applications particulières. Les produits personnalisés, issus la plupart du temps d’une collaboration étroite avec les clients, représentent aujourd’hui quelque 10% de la production d’Aignep. Nombre de produits et de procédés font l’objet de dépôts de brevets, à l’instar du système d’élimination de l’eau et des condensats dans les réseaux d’air comprimé Infinity ou encore de l’usinage particulier du corps des nouvelles électrovannes, par exemple. Dans le prolongement de l’expérience accumulée par Aignep dans le domaine des raccords et de l’automatisation, une nouvelle ligne de produits – les électrovannes Fluidity - est, en effet, venue récemment renforcer le catalogue de l’entreprise. A actionnement direct, indirect ou à membrane, ces électrovannes sont fabriquées en laiton (corps) et inox (tube guide, noyau, ressorts) - voire même entièrement en inox pour résister à certains fluides agressifs - et équipées de joints NBR, FKM ou EPDM en fonction du type de fluides à véhiculer : air, gaz inertes, eau, vapeur, huiles, essence, gasoil… « Nous consacrons beaucoup d’investissements au développement de la ligne Fluidity qui pourrait devenir une véritable ‘’Business Unit’’ dans le futur, car elle nous permet d’aborder des marchés concernant tous types de fluides », pronostique Graziano Bugatti. C’est ainsi qu’une nouvelle gamme d’électrovannes à actionnement direct de la série Fluidity, réalisées en acier 316L via un processus par injection, va permettre de réduire de 30 % les coûts de fabrication par rapport au procédé traditionnel par microfusion. Cette nouvelle technologie débouchera également sur la réalisation de produits dotés d’une surface beaucoup plus lisse se traduisant donc par un meilleur débit. 

Connectique et distribution
Dans le domaine de la connectique, Aignep a récemment lancé sa nouvelle ligne de raccords en technopolymère miniatures instantanés 56.000, de diamètres 2, 3, 4 et 6mm, qui se caractérisent par leur extrême compacité et leur poids allégé. De nombreux modèles sont disponibles parmi lesquels des raccords droits, coudés ou en tés, ainsi qu’une traversée de cloison entièrement en plastique. Du fait de la réduction de leur encombrement, ces nouveaux raccords sont disponibles à partir des filetages M3, M5, M7, 1/8 et 1/4.

Les principaux partenaires d'Aignep étaient invités à la célébration de ses 40 ans, en septembre dernier, sur son site de Bione. © Aignep

La journée de célébration des 40 ans d’existence d’Aignep a également donné à son directeur général l’occasion de dévoiler la toute nouvelle série d’ilots de distribution pneumatique 15V. Doté d’un corps en aluminium laqué, d’un corps de distributeur en technopolymère renforcé, d’un tiroir en aluminium nickelé et d’un ressort en acier inoxydable AISI 302, cet   ilot se caractérise par une très faible épaisseur (15 mm) pour un débit allant jusqu’à 800 Nl/min. Il se distingue aussi par une grande facilité de montage, une configuration flexible et modulaire allant jusqu’à l’assemblage simultané de 32 valves, ainsi que par un remplacement aisé, le cas échéant. Il est doté d’une connexion Profibus, d’autres protocoles (Ethernet IP, Profinet, DeviceNet, CC-link…) devant être disponibles dans un avenir proche. 

‘’e-tools’’
« Au-delà du produit stricto sensu, un des fondements de notre développement réside dans la qualité de nos services », ajoute Graziano Bugatti. A commencer par la rapidité de livraison en tous points du globe. Pour cela, d’importants investissements ont été consacrés à la création d’un entrepôt de stockage entièrement automatisé au sein de l’usine de Bione, permettant de diminuer significativement les temps de recherche et d’expédition des produits. Plusieurs catalogues concernant l’ensemble de la gamme ou détaillant respectivement les électrovannes Fluidity, les réseaux Infinity et les nouveaux ilots de distribution 15V, viennent d’être réédités en six langues afin de faciliter les recherches des utilisateurs. C’est également dans ce but qu’Aignep propose un certain nombre « d’e-tools » à ses distributeurs et clients. Entièrement remanié, le site internet de l’entreprise met ainsi à leur disposition le nouveau service personnalisé ‘’My Aignep’’ grâce auquel il est possible de passer rapidement une commande et de vérifier la disponibilité et le prix de chaque article. 

Une zone réservée permet d’accéder à tous les documents administratifs, commandes, bons de livraison et factures. Par ailleurs, avec la nouvelle application Aignep Scan, chaque distributeur peut maintenant envoyer ses commandes en scannant directement les codes QR ou les codes à barres sur les étiquettes d’emballage des produits ou sur des étiquettes pré-imprimées téléchargées sur le site internet de l’entreprise. Avantages du système : une disponibilité accrue des produits, une diminution des coûts de traitement des commandes et une réduction significative des délais. Enfin, Aignep a créé l’application Infinity Air Planner qui permet de réaliser soi-même un dimensionnement complet de son réseau de distribution d’air comprimé et de choisir en conséquence les tubes, raccords et accessoires adaptés en fonction des caractéristiques de ce réseau, de la perte de charge et de la pression finale désirée. Une fois tous les composants sélectionnés, l’utilisateur peut obtenir un devis automatiquement ou en effectuer la demande auprès du service commercial de l’entreprise.

Importants projets en France
Reconnue sur son marché national, la société italienne devrait réaliser un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros en 2016 - en progression de 12% sur 2015 - dont quelque 73,5 % à l’étranger. Une proportion qu’elle entend bien faire encore progresser dans les années à venir. « Aignep exporte dans plus de 90 pays via un réseau de distributeurs et la création de filiales locales qui permettent de suivre les clients au plus près », fait remarquer Jerôme Teyssonneyre, responsable export. L’ouverture, dès 1996, d’une filiale aux Etats-Unis, premier marché export à l’origine de quelque 10% du chiffre d’affaires de l’entreprise, a été suivie depuis par d’autres implantations directes en Espagne, en Suisse, au Brésil et, depuis l’année dernière, en France. Basée à Nantes, Aignep France Sarl a pour objectif de renforcer le support technique et commercial des clients de l’entreprise dans l’Hexagone. En outre, la nouvelle filiale se chargera de dispenser des formations sur les nouveaux produits à ses clients et partenaires distributeurs. « Le marché français est très intéressant pour la typologie de nos produits. C’est la raison pour laquelle nous avons l’intention d’y multiplier notre activité par trois ou quatre à court terme », affirme Graziano Bugatti. « La France ne génère pas encore une part très significative du chiffre d’affaires du groupe mais représente un grand potentiel pour Aignep », renchérit Christophe Sanquer, directeur commercial d’Aignep France. La filiale française emploie d’ores et déjà quatre personnes. Un effectif que son responsable ambitionne d’accroitre dans un très proche avenir… 

Les derniers articles sur ce thème

La demande ne cessant d'augmenter, l'industrie manufacturière doit s'appuyer sur des technologies d'entraînement robustes dans le cadre de…

Les paliers Life-Lube de NSK sont de plus en plus prisés dans l'industrie agroalimentaire et le secteur des boissons pour une bonne raison : ces…

Selon Philippe Dutheil, le directeur général des sept salons régionaux SEPEM INDUSTRIES qui permettent aux industriels d’une région de…