Nos articles concernant la situation conjoncturelle

La baisse est sévère : -18% en 2020, comparée à 2019. La crise sanitaire a durement impacté tous les métiers de la mécatronique. À cela s’ajoute une tendance de fond perceptible en 2019 déjà concernant le secteur automobile. Avec l’aéronautique, ce sont les deux marchés les plus impactés. Les aides de l’Etat ont néanmoins joué leur rôle d’amortisseur. Revue de détail avec Laurence Chérillat, déléguée générale d’Artema.

Les industries mécaniques ont enregistré en 2020 un chiffre d’affaires de 120 milliards d’euros, en baisse de 10,8 %  par rapport à 2019, alors que le PIB français a baissé de 8,2 %. L’activité devrait néanmoins se redresser en 2021.

La pandémie du coronavirus a entraîné un net recul du chiffre d’affaires. Le chiffre d’affaires du groupe s’établit à 12,6 milliards d’euros (exercice précédent : environ 14,4 milliards d'euros), soit, une fois corrigé des effets de change, un recul de 10,4 %.

La FIM, l’UIMM, le Cetim et Sofitech unissent leurs savoir-faire et mettent en place la plateforme internet , en appui aux industriels de la métallurgie. Elle propose d’aider les entrepreneurs touchés de plein fouet par la crise sanitaire, sur différents plans : stratégique, social ou financier. Deux niveaux d’aides existent : national et régional.

Le syndicat des industriels de la mécatronique souligne la poursuite du rebond entamé depuis le printemps dernier, mais déplore les incertitudes liées au deuxième confinement.

Manisfestations à venir