,

Brammer France ouvre un nouveau site logistique

Brammer France a récemment ouvert un nouveau centre logistique en région parisienne. Bureaux, site de stockage automatisé et centre d’excellence s’y côtoient sur un terrain de 30.000m² avec pour objectifs principaux la réduction des délais de livraison, la réalisation d’essais et de démonstrations de produits et la fourniture de conseils et d’informations. Le tout sous-tendu par l’optimisation des coûts chez les clients, raison d’être de l’entreprise depuis l’origine.

 Création de valeur, optimisation des coûts d’acquisition, amélioration de l’efficacité de production, fourniture de valeur ajoutée, efficacité énergétique… Autant de mots employés régulièrement par les responsables de Brammer, entreprise spécialisée dans le domaine des services et produits de maintenance et réparation (MRO) pour l’industrie. Et qui se traduisent non moins régulièrement dans les faits ! En témoigne le dernier investissement en date, l’emménagement de Brammer France au sein d’un nouveau site de quelque 30.000 m² à Saint-Michel-sur-Orge, dans l’Essonne, qui vise, tout à la fois, à satisfaire ses besoins croissants en termes de stockage et à améliorer sensiblement les capacités d’accueil de sa clientèle.

Transfert record
« Nous commencions à nous sentir un peu à l’étroit dans notre ancien site de Nozay, ce qui nous a conduit à rechercher de nouveaux locaux mieux adaptés à notre développement », explique Gilles Tisserand, responsable du centre logistique. Avec une surface de stockage de 5.285 m² et une hauteur sous plafond de 12 mètres, l’entrepôt de Saint-Michel-sur-Orge répond en tous points aux nouveaux besoins de l’entreprise. Quelque 50.000 références y sont disponibles dans les familles de produits relevant de son cœur de métier, à savoir les roulements, la transmission mécanique (dont les moteurs et variateurs de fréquence), la fluiditique (hydraulique, pneumatique), l’étanchéité et l’automatisation industrielle. Les gammes d’outillages, de consommables et d’équipements de protection individuelle (EPI) étant entreposées, quant à elles, dans un autre centre logistique situé à Guyancourt, dans les Yvelines. L’installation sur le nouveau site s’est effectuée en un temps record. Gilles Tisserand ne cache pas sa satisfaction à cet égard. « Le transfert s’est opéré courant 2016 sur une période de deux mois au cours de laquelle la continuité des livraisons a été assurée sans aucune interruption », se réjouit-il. Il faut dire que la réussite de ce type d’opérations s’avère vitale pour Brammer France qui se doit d’assurer l’approvisionnement régulier, non seulement de ses 38 agences réparties sur l’ensemble de l’Hexagone ainsi que des différentes filiales européennes du groupe, mais aussi – et surtout – de ses nombreux clients industriels œuvrant dans tous les secteurs d’activités.

Contrôles systématiques

98 collaborateurs de Brammer France veillent au bon fonctionnement du centre de Saint-Michel-sur-Orge. L’équipe « Back Office » est déjà riche d’une quinzaine de personnes en charge de l’inventaire (et notamment du contrôle quotidien des écarts de stocks), des relations avec les agences, de la résolution des litiges fournisseurs, du contrôle qualité, de la formation et, bien sûr, de la réception et de l’expédition des produits. Quelques 1.400 lignes de commandes sont ainsi traitées quotidiennement en entrées sur le nouveau site (soit 20 à 25 palettes et 200 à 250 petits colis en moyenne), tandis que les sorties représentent entre 2.500 et 3.000 lignes de commandes par jour (soit une vingtaine de palettes et 1.200 à 1.400 colis). 
Au sein de l’entrepôt proprement dit, une trentaine de personnes s’activent à la réalisation de nombreuses tâches. A commencer par le contrôle systématique de chaque livraison entrante. Les colis sont ouverts et leur contenu vérifié afin d’attester leur conformité au bon de livraison (une tâche essentielle et menée de façon particulièrement rigoureuse quand on sait qu’une cinquantaine de litiges fournisseurs sont traités quotidiennement à Saint-Michel-sur-Orge). Une fois étiquetés, les colis sont ensuite mis en stocks. Outre les rayonnages traditionnels, Brammer France a profité du déménagement pour s’équiper de quatre armoires automatiques de stockage vertical permettant d’accueillir quelque 4.500 références chacune.  
Plusieurs machines assurent également le bon déroulé des opérations d’expédition : prélèvements des produits, préparation, contrôle et immatriculation des colis, mise en bacs et transport via un convoyeur électrique dont la mise en route, par portions successives au fur et à mesure de l’avancée des colis, se révèle très efficace en termes d’économies d’énergie. Les petits colis, qui représentent 90% des expéditions, ainsi que les palettes sont ensuite dirigés vers leurs moyens de transport respectifs pour livraison, via Chronopost ou TNT. 

Centre d’excellence
Le respect des délais et la qualité du service sont essentiels pour une entreprise comme Brammer. « Les commandes des clients implantés en France sont livrées à J+1, précise Gilles Tisserand. En outre, nous pouvons répondre aux urgences 24h/24 grâce à la mise en place d’un système d’astreinte ». Quelque 300 lignes de commandes bénéficient ainsi quotidiennement de ces « circuits courts » : le produit rentre et sort dans la journée, sans transiter par le stock. Les activités de dépannage tendent également à s’accroître et Brammer France met alors tout en œuvre pour que le produit soit réexpédié chez le client dans les meilleurs délais.

Optimiser les processus 

Créé en 1920 au Royaume-Uni, Brammer est devenu un des leaders européens de la fourniture de produits et services de maintenance et réparation (MRO) à l’industrie. Implanté dans 23 pays d’Europe, sur 460 sites dont 18 centres logistiques, Brammer est le distributeur officiel de plus de 100 marques (Gates, KTR, Nord, NSK, Parker, Schaeffler, Siam-Ringspann, Siemens, Simrit, SKF, SMC, Timken, Weg…) et traite environ 14.000 commandes chaque jour. Le groupe sert plus de 100.000 clients à qui il propose quelque 6,5 millions de produits (roulements, transmission mécanique, fluiditique, étanchéité, automatisation industrielle, outillages, EPI…). Brammer a réalisé un chiffre d’affaires de 932,5 millions d’euros en 2015. Le groupe emploie 3.600 personnes, dont 500 dédiées au service de 80 clients grands comptes, parmi lesquels Alcoa, Coca Cola Enterprise, Crown, Dupont, Procter & Gamble, Smurfit Kappa…

Création de valeur
Au-delà de la distribution stricto sensu, Brammer se veut « un fournisseur de valeur ajoutée ». Les interventions du groupe se sont ainsi soldées par plus de 465 millions d’euros de réductions de coûts chez ses clients au cours des dix dernières années, via la diminution des coûts d’acquisition, l’amélioration de l’efficacité de la production et la réduction du besoin en fonds de roulement (BFR). A cela s’ajoute différents services tels que les Invend™ (mise à la disposition d’un distributeur de produits à forte rotation sur le site du client : plus de 1.800 installés à ce jour) et les Insites™ (sorte de mini-agences Brammer dont 490 sont déjà implantées dans les locaux des clients et gérées par un technicien dédié à leurs besoins en termes de gestion des stocks, temps de présence et expertise). Le groupe a mis récemment en place un nouveau service destiné à l’amélioration de l’efficacité énergétique via la réalisation d’audits et la fourniture de conseils. En France, Brammer emploie 470 personnes et dispose de 38 agences commerciales ainsi que de deux centres logistiques qui lui permettent de mettre plus de 85.000 références à la disposition de ses clients dans les plus brefs délais. « Notre priorité est la création de valeur. Notre nouveau site de Saint-Michel-sur-Orge va nous permettre d’augmenter le nombre de nos références et d’être plus performants dans nos préparations de commandes et donc, d’augmenter le taux de satisfaction de nos clients », affirme Bruno Carrier, directeur Marketing et Développement de Brammer France.

Quelque 50.000 références sont disponibles dans les familles de produits relevant du cœur de métier de Brammer : roulements, transmission mécanique (dont les moteurs et variateurs de fréquence), fluiditique (hydraulique, pneumatique), étanchéité et automatisation industrielle.© Brammer

L’ensemble du personnel est étroitement associé à l’amélioration continue des process. Les différentes opérations donnent lieu au calcul de plusieurs indicateurs portés à la connaissance de tous. Les équipes se réunissent chaque matin pour un rapide « débriefing » des opérations de la veille dans le but de diminuer les taux d’erreurs et d’accroître la productivité de chacun. Au-delà de la satisfaction des besoins de stockage et de l’optimisation des délais de livraison, le nouveau centre logistique permettra également d’accueillir les clients dans un cadre adapté et bien desservi. Le site de Saint-Michel-sur-Orge est ainsi doté d’un show room, véritable « Centre d’excellence » destiné à la présentation des produits, la réalisation d’essais et de démonstrations et la mise sur pied régulière de cessions d’informations et de formations concernant des sujets aussi divers que les nouvelles normes, des conseils de montage, la réduction des coûts d’acquisition et l’optimisation des processus de fabrication. 

Vitrine
Brammer France mise beaucoup sur cette nouvelle vitrine de son savoir-faire pour fidéliser et accroître une clientèle composée tant de grands donneurs d’ordres que de nombreux utilisateurs finaux. Le spécialiste des services et produits de maintenance et réparation (MRO) pour l’industrie ne compte d’ailleurs pas en rester là et a d’ores et déjà lancé un projet d’automatisation totale des opérations de stockage à Saint-Michel-sur-Orge. La mise en œuvre d’un nouvel automate est notamment prévue. Les responsables de Brammer France ont également pris soin de s’installer au sein d’un site évolutif, laissant la porte ouverte à toutes possibilités d’extension. Les capacités de stockage sont ainsi susceptibles d’être accrues de 3.000 m² permettant de répondre rapidement aux développements futurs de l’entreprise ! 

Les derniers articles sur ce thème

La demande ne cessant d'augmenter, l'industrie manufacturière doit s'appuyer sur des technologies d'entraînement robustes dans le cadre de…

Les paliers Life-Lube de NSK sont de plus en plus prisés dans l'industrie agroalimentaire et le secteur des boissons pour une bonne raison : ces…

Selon Philippe Dutheil, le directeur général des sept salons régionaux SEPEM INDUSTRIES qui permettent aux industriels d’une région de…