,

Hydrokit : du cousu-main à la série

Hydrokit fête ses trente années d’existence. L’occasion pour la société vendéenne de convier ses clients et partenaires à une visite de ses installations et une présentation de son savoir-faire en matière de conception sur-mesure d’une large gamme de kits hydrauliques et électro-hydrauliques. Clou du spectacle : un Road Show témoignant de la diversité des matériels susceptibles de bénéficier de ses prestations !

Pelle avec amortissements, maquette tout électrique, machine à confectionner les bordures, engins de travaux publics, matériel forestier destiné au broyage et à la découpe des souches… Les nombreux invités, qui avaient répondu présents lors des deux journées organisées par Hydrokit en juin dernier pour célébrer son trentième anniversaire, ont eu le privilège d’assister à une démonstration très convaincante des possibilités de l’entreprise vendéenne en matière d’équipements hydrauliques et électriques de machines et matériels roulants appelés à fonctionner dans tous secteurs et dans toutes conditions. Et de fait, les différents engins ayant défilé sur son site du Poiré-sur-Vie ont tous vu leurs performances s’accroître grâce à son savoir-faire et à ses capacités en matière de conception et réalisation de solutions adaptées. 

« Customisation » hydraulique
Cette « customisation » hydraulique de machines agricoles, d’engins de travaux publics, de matériels forestiers, de poids lourds, mais également d’équipements industriels et de navires, s’adapte à de nombreux métiers et profite à des utilisateurs œuvrant dans une multitude de secteurs d’activités. Qu’il s’agisse d’ensembles de ramassage destinés aux tondeuses Kubota, de kits clapets de sécurité développés pour les mini-pelles Yanmar, de la modification d’un pousseur de wagons utilisés dans les carrières, d’un nouveau concept modulaire permettant d’utiliser un porteur pour toutes les configurations de pelles, de la conception d’un système d’attache hydraulique rapide permettant de changer le bras d’un porteur en un temps record, de la fabrication de machines de démolition et d’engins forestiers pour Caterpillar ou de la réalisation de l’hydraulique de quatre navires de recherches pétrolières en Alaska… les solutions mises au point par Hydrokit sont présentes sur tous types de machines, partout dans le monde. Ce qui explique que la société vendéenne ait souhaité formaliser ce savoir-faire au sein du nouveau département Hydrokit OEM, créé début 2013, qui, à lui seul, fédère une activité de 6,4 millions d’euros réalisée avec plus de 1.200 clients constructeurs, dont 150 grands comptes. 

« Hydrokit s’est imposé en tant que spécialiste de l’assemblage de type « Lego », explique François Gourraud, directeur commercial et marketing. Notre raison d’être a toujours été de trouver des solutions adaptées aux besoins spécifiques de nos clients. Nous souhaitons maintenant transposer le savoir-faire acquis en matière de conceptions cousues-main vers l’accompagnement des constructeurs dans le cadre de la réalisation de séries ».

Triptyque
L’offre Hydrokit repose sur un triptyque. Tout d’abord, une connaissance accumulée depuis trente ans en matières de composants hydrauliques, qui permet à un plateau commercial riche de 40 technico-commerciaux de gérer jusqu’à 700 demandes quotidiennes et d’orienter les clients vers la solution la plus adaptée. Ensuite, la formalisation de cette connaissance au sein d’un système d’information recensant quelque 100.000 articles techniques et en évolution constante. « Unique en son genre, cette base de données s’avère cruciale pour notre développement. Hydrokit travaille en permanence sur le savoir », insiste François Gourraud. En outre, Hydrokit a perçu très tôt la plus-value apportée par l’électronique, l’informatique et les automatismes embarqués à bord des engins et s’est dotée des compétences nécessaires à l’apport d’une offre globale englobant ces différentes technologies.

Hydrokit a perçu très tôt la plus-value apportée par l’électronique, l’informatique et les automatismes embarqués à bord des engins.
© Hydrokit

De nombreuses synergies au sein du groupe Vensys Post-Equipement

Fondé et présidé par Jacques Audureau, le groupe Vensys a fait l’objet d’une scission en janvier 2008 et chapeaute maintenant, d’une part, la société Serta, spécialiste du vérin hydraulique, d’autre part, le groupe Vensys Post-Equipement. 
Vensys Post-Equipement emploie 270 personnes et réalise un chiffre d’affaires de quelque 50 millions d’euros. Le groupe
« VPE » est constitué de plusieurs sociétés dont les activités se caractérisent par de nombreuses synergies, dont elles peuvent jouer au bénéfice de leurs clients respectifs. Il s’agit notamment de :

  • Soerma TP, spécialisée dans l’ingénierie et la fourniture d’équipements hydromécaniques personnalisés, dans des délais très courts et sur tous types de matériels,
  • ASE, intervenant pour la conception et la fabrication d’équipements sur-mesure destinés au secteur forestier,
  • Sofydra, qui dispose de vingt ans d’expérience dans le négoce de composants hydrauliques et mécaniques et intervient dans la conception et la fabrication de composants pour le secteur mobile,
  • Demlone, fabricant de pelles de démolition de 30 à 100 tonnes,
  • et, bien sûr, Hydrokit, qui propose une offre globale en matière d’hydraulique, électro-hydraulique, mécano-hydraulique et asservissement. 

Basée au Poiré-sur-Vie, en Vendée, Hydrokit conçoit des solutions hydrauliques et électroniques personnalisées, fournit des kits hydrauliques destinés aux engins de TP et agricoles, en première monte et en post-équipement, et distribue des composants hydrauliques sur la base d’un stock fort de 17.000 références.
Hydrokit emploie 125 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros, dont 15 à 20 % à l’exportation. La société vendéenne dispose de filiales en Grande-Bretagne, en Allemagne et, depuis le début de cette année, en Pologne.

La douzaine de techniciens hydrauliciens et électroniciens œuvrant au sein de son bureau d’études apportent un soutien efficace à ce dispositif grâce à une expertise qui leur permet de concevoir des systèmes innovants et surtout de répondre en tous points aux souhaits des clients de l’entreprise.  Le tout est sous-tendu par une organisation logistique sans faille, basée sur un service approvisionnement gérant 3.000 lignes de commandes quotidiennes adressées à plus de 400 fournisseurs, et sur un stock évalué à 6 millions d’euros, riche de 17.000 références en composants hydrauliques, électro-hydrauliques et électriques. « Il s’agit peut-être du plus gros stock d’hydraulique en France », avance François Gourraud. Hydrokit confie l’expédition de 400 colis par jour à des transporteurs nationaux et internationaux qui livrent chaque année plus de 10.000 clients dans le monde. La société vendéenne mise  sur la réactivité et s’engage à ce que « toute commande passée avant 17h30 soit livrée le lendemain avant 13 heures chez le client».

Proximité et services
Qu’il s’agisse de travailler à l’autre bout du monde ou sur le territoire français, Hydrokit a toujours prôné la proximité pour mieux suivre ses clients. Aux filiales implantées en Grande-Bretagne et en Allemagne, est ainsi venue s’ajouter début 2013 une implantation en Pologne destinée au développement d’un courant d’affaires avec les pays de l’Est. Trois collaborateurs multilingues œuvrent au sein du département export du site du Poiré-sur-Vie, dont l’activité, ajoutée à celle des filiales étrangères, génère quelque 15 à 20% du chiffre d’affaires de l’entreprise. Une proportion amenée à s’accroître dans un proche avenir du fait des efforts de prospection menés en Afrique et dans les pays émergents.

En France, douze commerciaux œuvrent au sein de six Hydrokit Points Services, dotés de stocks dédiés et dévolus à la distribution locale de composants (flexibles…) ainsi qu’aux travaux de maintenance sur les sites industriels. Les services proposés par Hydrokit se prolongent également dans le domaine de la réparation des composants hydrauliques. Plusieurs centaines de pompes, moteurs et transmissions hydrostatiques sont ainsi traités chaque année par l’atelier Réparation du site du Poiré-sur-Vie. Le processus est particulièrement rigoureux : après un diagnostic rapide au téléphone, le composant est réceptionné par l’atelier et entièrement démonté. Un devis est ensuite envoyé au client avec le détail des opérations à effectuer. Après accord de ce dernier, l’atelier commande les pièces d’origine dont il a besoin, les contrôle lors de leur réception et procède au remontage du composant, ainsi qu’à son nettoyage. Chaque composant réparé passe systématiquement au banc d’essais pour y subir des tests en conditions réelles. Ce n’est qu’une fois les essais validés que le composant repart chez le client. « Nous sommes notamment réparateur agréé Poclain Hydraulics. Ce qui signifie que les prestations effectuées dans notre atelier sont de qualité équivalente à celles de l’usine de Verberie de ce fabricant », précise François Gourraud. Si besoin, Hydrokit peut prendre en charge la formation des opérateurs de ses clients. Plusieurs centaines de personnes sont ainsi reçues chaque année dans ses locaux pour y recevoir les compétences nécessaires au bon fonctionnement de leurs matériels. Une prestation parmi d’autres, qui vient renforcer l’offre globale proposée par la société vendéenne à ses clients…

Les derniers articles sur ce thème

Le spécialiste néerlandais du machinisme agricole Kramp projette une extension du site de Poitiers, pour accompagner sa croissance. Chaque jour,…

L'université des sciences appliquées de Sarrebrück (htw saar) est l'une des universités les plus axées sur la recherche et les applications en…

Les systèmes hydrauliques transmettent des puissances élevées. La conversion de la puissance mécanique en puissance hydraulique, et…