In Situ n’en finit pas de chahuter les habitudes dans la formation hydraulique. Dernière innovation en date : les modules Flash, des vidéos sur des thématiques précises qui repensent les schémas traditionnels de la formation. Plus de contraintes administratives, mais un contenu précis à prix 
très abordable. Et toujours du gratuit, accessible en format court sur Youtube et sur le blog.

In Situ se développe depuis 12 ans, autour de plusieurs activités : études et conception (70 % du chiffre d’affaires de 3 millions d’euros), formation (25 %). Compte tenu du devoir de réserve évident concernant ses prestations avec les clients, Patrice Legendre, communique plus volontiers sur la partie formation.
A cet égard, le directeur d’In Situ dépoussière volontiers le monde de la formation de plusieurs façons. Par des formats courts et gratuits sur les réseaux sociaux. Sur Youtube, des tutoriels de deux minutes trente en moyenne abordent la connectique, les valves ou les pompes. Des vidéos soignées, accrocheuses, claires, au nombre de 90 actuellement. « Notre objectif est de promouvoir l’autoformation et de rendre accessible le savoir-faire hydraulique » justifie Patrice Legendre. Cela fait partie de l’offre gratuite, de même que le blog, qui propose cours et exercices. « Nous souhaitons promouvoir notre offre sur le gratuit, car les budgets sont restreints. » De quoi surprendre les organismes plus traditionnels, mais Patrice Legendre n’en démord pas : « il ne faut pas se voiler la face : il n’y aura pas suffisamment de moyens pour tout le monde en matière de formation. » Pour autant, à terme, le gratuit pourra devenir payant, avec des formats différents : une heure, voire plus, selon les sujets. 20 thèmes sont prédéfinis, tels que le fonctionnement des pompes, la sécurité hydraulique ou les fondamentaux d’un circuit hydraulique. Pas de support de cours, mais un programme respecté à la lettre par le formateur. Imaginé par Pascal Bouquet, directeur technique, ces vidéos Flash sont vendues 289 euros pour une heure depuis février 2019. Exit les contraintes administratives, le formateur et l’apprenant vont immédiatement à l’essentiel. 

Simple et intuitif
Le logiciel Pascal apporte sa pierre numérique à l’offre de formation : l’outil permet de déterminer précisément les composants hydrauliques. Sur une tablette, l’interface simple et intuitive propose différentes catégories de composants : filtres, distributeurs, pompes… L’utilisateur sélectionne la photo ou le plan de coupe proposé dans chacune des catégories.

Au plus près des collaborateurs

 Collaboratif RH, avec un R comme Richesse et un H comme Humaine, partage les locaux d’In Situ, à Orvault, près de Nantes. Très attachée à des relations qualitatives, Huguette Baud, sa dirigeante, décrit sa manière d’aborder l’hydraulique : « En ce qui concerne les compétences techniques rares, nous évaluons les acquis au travers de tests techniques (en mécanique, hydraulique ou électricité), confortés par une analyse des compétences « métiers » par un expert technique. Cette évaluation technique est appuyée par des tests de personnalité, sur lesquels nous apportons notre propre analyse pour conforter la bonne adéquation du candidat avec le poste et l’entreprise. Si besoin, un programme de formation peut être mis en place, dans le cadre de l’accompagnement à l’intégration. »
Huguette Baud connaissait In Situ de longue date. Après un parcours en tant que DRH dans un grand groupe agro-alimentaire, et rompue aux aspects techniques et industriels, elle accompagne la société de Patrice Legendre tout naturellement : « ma conception de l’accompagnement en ressources humaines, c’est d’être sur le terrain, au plus près des collaborateurs. » L’actualité de 2019 concerne le CSE (comité social et économique), amené à remplacer les délégués du personnel et le comité d’établissement dès 11 salariés, et que les entreprises devront mettre en place cette année. Comme pour d’autres clients, Huguette Baud a bien sûr accompagné In Situ pour mettre en place tout le processus des élections, et à le déployer ensuite. Ses clients opèrent dans l’hydraulique, la mécanique, mais aussi l’agro-équipement, puisqu’Huguette Baud est prestataire pour l’Axema, le syndicat français des industriels de l'agro-équipement. Elle y réalise notamment de l’accompagnement de formation CQP (certificat de qualification professionnelle).

Il renseigne ensuite la cote du produit, et le logiciel fournit la désignation technique précise de la pièce. Il peut ensuite aller la chercher au stock ou la commander sans risque d’erreur à son fournisseur. Cet outil est en parfaite cohérence avec l’offre d’In Situ dans le sens où il permet à l’hydraulicien de gagner en efficacité et de monter rapidement en compétences. Le logiciel Pascal est désormais commercialisé par abonnement, et la tablette offerte dans ce cadre.

Dernier volet de son offre, l’e-learning. Il s’agit d’autoformation par le biais de box thématiques : les bases, la techno, la maintenance ou la sécurité, pour se perfectionner sur ces thèmes. L’achat d’une box donne accès à la plateforme d’e-learning, au contenu incluant des exercices d’application et à des supports médias (vidéos ou audio). « La réforme de la formation nous a conduit à imaginer des solutions novatrices pour nos clients » justifie Patrice Legendre. Plutôt que de subir, In Situ contourne la difficulté.

Théorie et pratique
Issu de l’univers de la maintenance hydraulique, Patrice Legendre a dirigé le département de formation continue de l’Institut catholique des Arts & Métiers de Nantes (ICAM) et possède une solide expérience du monde de la formation. Celle-ci l’a poussé à s’affranchir des méthodes traditionnelles. Il fera de la formation, mais à sa façon. Les cours par webcam totalisent à ce jour 80 % de l’activité de formation d’In Situ.
« Au départ, cela faisait sourire tout le monde. Puis, peu à peu, nos clients eux-mêmes se sont mis à organiser des conférences à distance » rappelle Patrice Legendre. Le positionnement d’In Situ ne néglige pas le terrain. Aux séances par webcam peut s’ajouter une journée de travaux pratiques sur banc d’essai : « Outre le siège près de Nantes, nos bancs d’essai sont disponibles à Bordeaux et à Compiègne. Ils se déplacent partout où c’est nécessaire. »

Formateurs experts
« Les experts hydrauliciens d’In Situ font aussi bien de l’audit ou de l’étude que de la formation » souligne Patrice Legendre. Ses formateurs sont avant tout des professionnels, qui passent d’une activité à l’autre avec davantage de souplesse qu’un organisme de formation traditionnelle. « Une formation peut démarrer au lendemain d’un appel téléphonique sans souci, puisque nous pouvons facilement trouver dans nos ressources un expert disponible » ajoute-t-il. Une garantie d’efficacité, par rapport à des organismes traditionnels tributaires de fortes contraintes d’emploi du temps… Autre avantage de la formule proposée par In Situ : la possibilité de mieux « digérer » le contenu reçu en étalant celui-ci dans le temps, à raison de 14 séances de deux heures réparties sur 3 mois, par exemple. De plus, « nous proposons du sur-mesure, précise Patrice Legendre. Nos modules répondent aux besoins spécifiques d’une entreprise, et de deux ou trois de ses salariés, rarement davantage. » Ce qu’un organisme classique ne peut pas se permettre de faire lorsqu’il s’adresse à un public hétérogène. La formation à distance est également multi-sites. Patrice Legendre cite le cas de l’entreprise Kuhn, présente notamment en Alsace, Loire-Atlantique et Vendée. La formule s’avère payante pour le formateur comme pour l’apprenant. Du gagnant-gagnant, en somme.     

Karim Boudehane

Les derniers articles sur ce thème

La demande ne cessant d'augmenter, l'industrie manufacturière doit s'appuyer sur des technologies d'entraînement robustes dans le cadre de…

Les paliers Life-Lube de NSK sont de plus en plus prisés dans l'industrie agroalimentaire et le secteur des boissons pour une bonne raison : ces…

Selon Philippe Dutheil, le directeur général des sept salons régionaux SEPEM INDUSTRIES qui permettent aux industriels d’une région de…