, ,

In Situ fête ses dix ans d’existence

Les invités d’In Situ sont venus en nombre pour célébrer en commun ses dix ans d’existence. Preuve que l’entreprise, née d’un concept original – proposer des compétences hydrauliques aux constructeurs et utilisateurs, en toute indépendance, sans vente de matériels ni liens avec les circuits d’approvisionnements - s’est rapidement imposée comme un interlocuteur national dans le domaine des transmissions hydrauliques.

Visiblement, In Situ sait mobiliser les foules ! Quelque 210 industriels sont venus fêter son dixième anniversaire le 29 septembre dernier dans la banlieue nantaise. Plusieurs partenaires et responsables locaux et nationaux, parmi lesquels François de Rugy, président de l’Assemblée Nationale, avaient également répondu favorablement à son invitation. Tous ont suivi attentivement les nombreux exposés techniques et prospectifs qui ont illustré cette journée de célébration. La manifestation s’est clôturée sur l’intervention de Thomas Coville, recordman du tour du monde en solitaire sur un multicoque, dont le bateau a bénéficié des prestations d’In Situ, notamment la bascule hydraulique du mât et le pilotage automatique. Le navigateur a tenu l’assistance en haleine pendant plus de deux heures dans le cadre d’une séquence de questions-réponses particulièrement appréciée…
Cette journée a, sans aucun doute, constitué une belle reconnaissance pour In Situ, société née il y a dix ans dans le but de mettre à la disposition des constructeurs et utilisateurs la  compétence de techniciens et ingénieurs spécialisés dans la technologie hydraulique. Imaginé par Patrice Legendre et Pascal Bouquet, respectivement gérant et directeur technique de l’entreprise, ce concept original a fait ses preuves. Aujourd’hui, In Situ rassemble une quarantaine d’experts hydrauliciens, présents sur l’ensemble du territoire ainsi qu’à l’étranger pour développer des prestations de R&D, études et expertises, modélisation et simulation, audits de sécurité hydraulique et formations sur-mesure par webcam ou sur le site des clients.

Transmissions des compétences
Dès l’origine, et tout au long de la dernière décennie, l’innovation a présidé au développement d’In Situ. A commencer par ses prestations de formation et outils pédagogiques, à l’origine de quelque 30% d’un chiffre d’affaires total qui devrait dépasser les 2,6 millions d’euros cette année. 
Organisme de formation agréé, In Situ propose un concept original basé sur l’utilisation de webcam permettant de mettre en relation le formateur et les clients stagiaires qui restent présents au sein des locaux de leur entreprise. Grâce à ce mode de formation à distance préservant une parfaite interactivité avec le formateur, la société cliente s’affranchit des frais de déplacement et d’hébergement et ses collaborateurs demeurent disponibles en interne à tout moment. Cette formule présente également l’avantage de pouvoir s’adresser à des interlocuteurs disséminés sur des sites, voire des pays, différents, contribuant ainsi à renforcer les synergies entre des groupes parfois fort éloignés géographiquement.
Basées sur des programmes, animations et supports personnalisés, parfaitement adaptés aux besoins spécifiques de chaque entreprise, ces formations sont dispensées par des hommes de terrain qui connaissent le métier de leurs interlocuteurs et parlent donc le même langage qu’eux. Et ce, quelque que soit leur domaine d’activité : industrie, mobile, agricole, forestier, marine, offshore, aéroportuaire, pneumatique… Particulièrement attachés à la transmission des compétences, à la base du concept In Situ, les experts formateurs se réunissent régulièrement afin de partager leurs expériences dans le but de continuer d’améliorer la qualité de leurs prestations et d’acquérir de nouvelles connaissances. 

Service après formation
La formule n’a pas tardé à faire ses preuves et ce n’est pas un hasard si, aujourd’hui, 80% des formations dispensées par In Situ sont animées par webcam. L’entreprise, qui officie au plan national, met également à la disposition de ses clients plusieurs bancs didactiques mobiles permettant aux stagiaires de se former sur des équipements reproduisant les conditions réelles de fonctionnement auxquelles ils sont amenés à se confronter sur le terrain. Si besoin, les formateurs se déplacent sur le site de leurs clients pour des sessions pratiques sur les équipements de ces derniers. 
Cet ensemble peut être prolongé avec profit dans le cadre d’un véritable suivi après formation grâce auquel les stagiaires ont accès à des experts en ligne, à des sessions d’auto-formation en e-learning ou peuvent dialoguer gratuitement sur le blog mis à leur disposition sur le nouveau site internet d’In Situ. Sans oublier la « Boutique In Situ » qui propose ouvrages, services et produits liés à l’hydraulique tels que DVD, cahiers d’exercices/solutions (véritables « devoirs de vacances des hydrauliciens »), tests d’auto-évaluation, carnets de poche hydrauliques ventilés par métiers… Enfin, plus de 100.000 abonnés reçoivent régulièrement par e-mail le mini cours hydraulique gratuit In Situ concernant un composant ou une problématique spécifique.

Indépendance et confidentialité
Quelque 70% du chiffre d’affaires d’In Situ sont, par ailleurs, générés par des prestations d’études, d’audits, de R&D, de modélisation et de CAO/DAO (routage hydraulique). Intervenant en toute indépendance vis-à-vis des marques et particulièrement soucieuse de garantir la confidentialité des données sur lesquelles elle travaille - une charte de confidentialité est systématiquement signée par les deux parties avant toute intervention -  la société In Situ s’efforce de rechercher en permanence des solutions innovantes pour ses clients. Ses accréditations CIR (Crédit Impôt Recherche) et CII (Crédit Impôts Innovation) délivrées par le ministère de l’Enseignement et de la Recherche en attestent. 
Dans ce cadre, l’entreprise est à même de réaliser des interventions aussi variées que des audits de sécurité, des analyses de défaillance, la conception de valves hydrauliques, la modélisation 3D de pièces de fonderie, des études d’architectures hydrauliques, des projets d’hybridation ou encore des prestations de modélisation basées sur l’utilisation des logiciels Automation Studio™, LMS®, Catia, Solidworks ou Autocad®.
Ces prestations mobilisent les équipes d’In Situ dans le cadre d’un plateau externalisé qui prend en charge le développement et l’intégration des équipements de ses clients. Elles peuvent aussi impliquer une intervention au sein même des locaux de ces derniers, pour des missions de courtes ou longues durées en fonction des projets.

L’imagination comme seule limite

© In Situ

Membre d’Artema (Syndicat des industriels de la mécatronique), d’Axema (Union des industriels de l’agroéquipement), de la RHC (Réseau d’hydrauliciens certifiés), du réseau Entreprendre ou encore de Croissance Plus, In Situ a toujours eu à cœur de s’entourer de partenaires avec lesquels elle partage ses connaissances et intervient en coopération chez ses clients. Parmi ceux-ci, l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) avec laquelle In Situ collabore depuis l’origine dans le cadre de nombreux projets innovants. 
Dernière réalisation en date, un drone à transmission hydraulique qui représente « le meilleur compromis du moment entre capacité d’emport et autonomie », affirme Eric Noppe, enseignant-chercheur, titulaire de la chaire Hydraulique et Mécatronique à l’UTC. Présenté lors de la journée organisée par In Situ le 29 septembre dernier, ce drone est équipé d’une pompe hydraulique entrainée par un moteur thermique à régime constant et optimal. Quatre moteurs hydrauliques pilotés par des servovalves font varier la vitesse des hélices pour diriger le drone. D’une masse à vide de 250 kg et pouvant embarquer 150 kg de charge utile, cet équipement pourrait être utilisé en réponse à de nouveaux besoins dans les domaines de l’inspection de réseaux, du sauvetage en zone difficile, des opérations en altitude, de l’épandage, de la sécurité civile, etc.
Entre autres avantages, cette réalisation permet également, selon Eric Noppe, de démontrer tout le potentiel de l’hydraulique et d’effectuer la promotion de cette technologie auprès des élèves ingénieurs afin d’attirer de nouveaux talents. Elle prouve enfin, si besoin en était, qu’en matière d’innovation, « l’hydraulique n’a que l’imagination comme seule limite ! »

Numérisation
Visiblement, l’aventure d’In Situ n’est pas près de s’achever ! On peut compter sur Patrice Legendre et son équipe pour, selon leurs propres termes, « continuer à lancer des idées et des projets pour toujours progresser et innover ». Si l’expansion géographique a été à l’ordre du jour en 2017 avec la création d’une nouvelle agence en région lyonnaise, l’année 2018 verra, quant à elle, le lancement de nombreux projets. Parmi ceux-ci, l’application Pascal, élaborée en co-investissement avec la société Hydrau-MEL (Angers) dans le but de fournir aux techniciens les informations, procédures et notes de calculs nécessaires leur permettant d’acquérir les fondamentaux en termes de maintenance hydraulique (démontage de vérins, pompes ou distributeurs, identification et remplacement des joints et raccords...). Disponible sur tablette et par abonnement, cet outil d’aide au diagnostic sur machines en auto-formation s’apparente un peu à un ‘’GPS en hydraulique’’, selon Patrice Legendre. Actuellement en phase d’essais chez Hydrau-MEL, l’application Pascal fera ensuite l’objet de tests au sein du réseau de La RHC avant d’être commercialisée à l’ensemble des entreprises hydrauliciennes dès le mois de février. In Situ prévoit également le développement de la numérisation de son offre de formation en coopération avec le centre de ressources technologiques Clarté, spécialisé en réalité virtuelle, réalité augmentée et technologies émergentes. 
A noter enfin, l’arrivée sur le marché en 2018 d’une première promotion de techniciens diplômés CQPM en maintenance hydraulique. Les sept stagiaires concernés passeront leurs épreuves en juin prochain après avoir bénéficié d’une formation de 14 mois alternant cours par webcam dispensés par In Situ et stages pratiques au sein d’entreprises hydrauliciennes (en l’occurrence Armorhyd Hydraulique Service, R-Hydrau Le Mans et Laval, Hydrau-MEL, In Situ et Verchéenne)... 

Les derniers articles sur ce thème

La demande ne cessant d'augmenter, l'industrie manufacturière doit s'appuyer sur des technologies d'entraînement robustes dans le cadre de…

Les paliers Life-Lube de NSK sont de plus en plus prisés dans l'industrie agroalimentaire et le secteur des boissons pour une bonne raison : ces…

Selon Philippe Dutheil, le directeur général des sept salons régionaux SEPEM INDUSTRIES qui permettent aux industriels d’une région de…