,

Intermat 2018 : " tous les voyants sont au vert ! "

L’optimisme est de rigueur pour l’édition 2018 d’Intermat ! Plus de 180.000 visiteurs professionnels devraient arpenter les allées des halls d’exposition de Paris Nord Villepinte du 23 au 28 avril prochain à l’occasion du salon international de la construction et des infrastructures qui se tiendra dans un contexte particulièrement porteur. Isabelle Alfano, directeur du pôle Construction de Comexposium, est confiante. Tant les actions développées en amont de la manifestation que les nouvelles animations qui seront déployées pendant le salon laissent présager un très bon cru.

Fluides & Transmissions : Comment percevez-vous le contexte économique général dans lequel va se dérouler Intermat 2018 ? Dans le détail, comment se portent les secteurs couverts par le salon ?

Isabelle Alfano : « Tous les voyants sont au vert. Nous observons actuellement une reprise du BTP, qu’il s’agisse du logement, du non résidentiel ou des travaux publics pour lesquels l’horizon s’est singulièrement éclairci. Les dernières études réalisées par les organisations professionnelles en attestent. Le Seimat (Syndicat des entreprises internationales des matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage) prévoit ainsi un accroissement de 11% de l’activité de ses membres cette année, suivi par une hausse de 3% en 2018. De son côté, le Cisma (Syndicat des équipements pour la construction, les infrastructures, la sidérurgie et la manutention) s’attend à une augmentation de 4% pour le secteur de la construction, laissant présager une demande de matériels soutenue pour les mois à venir. Les engins de travaux publics ont d’ailleurs connu une forte progression tout au long de l’année 2017. 
Tant le marché français que les commandes à l’exportation participent de ce contexte favorable. En France, les travaux générés par le projet du Grand Paris font sentir leurs effets bénéfiques.  En outre, la perspective des Jeux Olympiques, certes plus lointaine, vient renforcer l’enthousiasme ambiant. Les marchés étrangers, quant à eux, notamment l’Allemagne, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, repartent de plus belle et sont à l’origine d’un net surcroît de commandes pour les entreprises de la profession. »

Fluides & Transmissions : Quelle est la nomenclature du salon ? Evolue-t-elle par rapport à la dernière édition ?

Isabelle Alfano : « Intermat a pour ambition de proposer une offre complète en termes de matériels, équipements et solutions pour le secteur de la construction, dédiés aux grands chantiers, aux travaux publics et au bâtiment. L’édition 2018 du salon verra cette offre ventilée en quatre grands pôles d’exposition concernant respectivement le terrassement et la démolition ; les routes, les industries des matériaux et les fondations ; le levage, la manutention et les transports ; le bâtiment et la filière du béton. A noter que ce dernier pôle sera complété, en amont et en aval, par la tenue de la deuxième édition de World of Concrete Europe conjointement à Intermat. Chacun de ces quatre pôles a bénéficié d’une communication ciblée et on peut déjà dire que la nouvelle structuration semble particulièrement bien perçue, tant par les exposants que par les visiteurs. 
Outre cette rationalisation, qui permet d’assurer une meilleure lisibilité de l’offre proposée par le salon, l’édition 2018 d’Intermat souhaite refléter fidèlement les enjeux de la digitalisation qui se diffuse actuellement à tous les niveaux de l’industrie. Les nouvelles technologies - qu’il s’agisse du BIM (Building Information Modeling), de l’intégration de capteurs dans les équipements ou encore des routes de cinquième génération, pour ne citer que quelques exemples - seront ainsi particulièrement mises en évidence dans 4  villages thématiques qui seront intégrés au sein des différents pôles : les villages Smart Road, Building Smart, Démolition et recyclage, auxquels s’ajoute le Village Start-Up, sponsorisé par l’entreprise de construction française Eurovia. Transversal à l’ensemble des pôles, ce dernier rassemblera une quinzaine d’entreprises présentant des solutions et produits inédits et contribuera à renforcer Intermat dans son rôle de diffuseur d’innovations ».

Fluides & Transmissions : Comment se présente Intermat 2018 en termes d’exposants (nombre, superficie des stands, répartition géographique et sectorielle…) ?

Isabelle Alfano : « A ce jour (mi-octobre 2017, NDLR), plus de 80% de la superficie d’exposition est déjà vendue, ce qui est particulièrement encourageant. In fine, quelque 1.500 exposants, en provenance de 40 pays, devraient participer au prochain salon Intermat. Ils seront répartis à hauteur des deux tiers au sein des halls 4, 5 et 6 de Paris Nord Villepinte, et d’un tiers sur les zones extérieures du salon, ainsi que sur une zone de démonstration mise à leur disposition pour procéder à des démonstrations de matériels. Le pôle Terrassement et démolition rassemblera 40 % de ces exposants, le pôle Bâtiment et filière béton 25%, le pôle Routes, industries des matériaux et fondations 21% et le pôle Levage, manutention et transports 14% ». 

Fluides & Transmissions : Quel est le profil des visiteurs d’Intermat ? Pourquoi visite-t-on le salon ?

Isabelle Alfano : « Un visiteur sur deux est issu d’une entreprise de construction, suivi par l’industrie, les sociétés de distribution et les entreprises de location, ce dernier secteur connaissant une forte progression actuellement. Au total, ce sont 180.000 à 200.000 visiteurs qui devraient arpenter les allées du salon en avril prochain. Plus d’un tiers d’entre eux viendront de l’étranger, en provenance de 167 pays et plus particulièrement de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), véritable point d’ancrage du salon à l’international. Tous pourront découvrir les dernières tendances et innovations technologiques du secteur de la construction ».

Fluides & Transmissions : Pourriez-vous décrire les principaux événements et les animations prévus sur Intermat 2018 ?

Isabelle Alfano : De nombreux événements ont déjà lieu en amont du salon. Un observatoire de la construction a ainsi été lancé en coopération avec Business France et concerne les investissements consacrés par 12 pays de la zone EMEA, dont la France, dans les secteurs du bâtiment et des infrastructures. Cet outil a pour objectif de mettre en évidence le potentiel de développement de cette zone dans les secteurs couverts par le salon et d’identifier les grands projets de construction prévus à l’horizon 2025-2030. Au total, quelque 150 projets ont été recensés, pour des montants d’investissements unitaires allant de quelques dizaines de millions à plusieurs milliards d’euros. Un ouvrage rassemblant l’ensemble de ces projets fera l’objet d’un lancement dès le mois de novembre 2017. En outre, plusieurs rencontres régionales se tiennent pour la première fois en amont du salon. Organisées à Lyon, Marseille, Bordeaux et Toulouse, elles permettent de réunir les décideurs locaux, les organisations professionnelles et les entreprises du secteur. A cela s’ajoutent des rencontres internationales dans 14 pays de la zone EMEA, organisées avec le soutien du réseau « Promosalons » de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris.  Enfin, les Intermat Innovation Awards seront remis le 18 janvier 2018 dans le cadre du Pré-Intermat et récompenseront les matériels, techniques, services et produits qui contribuent au progrès de l’industrie de la construction et des matériaux. Le succès de cette formule organisée sous la présidence de la FNTP (Fédération nationale des travaux publics) ne se dément pas. Une centaine de participants au concours sont enregistrés cette année, contre 80 lors de l’édition 2015. Les entreprises concourent dans chacun des quatre pôles du salon. Quatre prix spéciaux seront remis : un prix ‘’transition numérique’’, un prix ‘’transition énergétique’’ un prix ‘’World of Concrete Europe’’ et un prix ‘’Start-Up’’.

De nombreuses animations seront également organisées pendant le salon. Intermat Demo constitue une des attractions majeures de la manifestation et permet aux constructeurs de valoriser leurs matériels en action sur une zone extérieure spécialement dédiée aux démonstrations. Organisée sur le même principe, Concrete Demo concernera plus particulièrement les matériels de la filière béton.  Un Forum se tiendra dans le cadre de World of Concrete Europe et portera plus particulièrement sur les réponses apportées par la filière béton aux nouveaux défis collectifs tels que le changement climatique, l’économie circulaire, l’esthétique des projets de construction, etc. 
Une journée sera consacrée à la location le 26 avril, au cours de laquelle les visiteurs pourront assister à une table-ronde et participer à des Business Meetings avec les spécialistes du secteur. Enfin, un effort particulier sera consacré au renforcement de la mise en relation des visiteurs avec les exposants. D’abord avec un site internet dédié aux visiteurs qui pourront y exposer leurs besoins et obtenir un programme de rendez-vous sur mesure avec les exposants . Ensuite, avec l’invitation d’un certain nombre de grands acheteurs dans le cadre d’un ‘’Hosted Buyers Program’’ au cours duquel ils présenteront leurs besoins aux entreprises de la profession ». 

Fluides & Transmissions : Comment voyez-vous l’évolution du salon à court, moyen et long termes ? Quel sera l’Intermat du futur ?

Isabelle Alfano : « Intermat va continuer de renforcer son caractère international, notamment en direction de la zone EMEA. En outre, le salon privilégiera à l’avenir une approche experte et ciblée des besoins en vue de toujours mieux répondre aux problématiques des uns et des autres. Enfin, Intermat accentuera ses efforts concernant l’accompagnement des acteurs de la profession. Et cela, grâce notamment au développement des outils digitaux qui, loin de se substituer au salon, seront mis à son service. Et cela, toujours dans une optique d’amélioration de la mise en relation des visiteurs et exposants et d’identification des potentiels de développement des secteurs couverts par la manifestation ».

Les derniers articles sur ce thème

La demande ne cessant d'augmenter, l'industrie manufacturière doit s'appuyer sur des technologies d'entraînement robustes dans le cadre de…

Les paliers Life-Lube de NSK sont de plus en plus prisés dans l'industrie agroalimentaire et le secteur des boissons pour une bonne raison : ces…

Selon Philippe Dutheil, le directeur général des sept salons régionaux SEPEM INDUSTRIES qui permettent aux industriels d’une région de…