Smart industrie : un bon bilan d’étape en Ile-de-France

Deux ans après son lancement, le programme Accompagnement Smart Industrie (ASI) a permis d’informer plus de 10 800 PMI, d’en sensibiliser 3 100 sur les technologies de l’industrie du futur et leurs bénéfices et, au mois de janvier 2021, 115 entreprises franciliennes sont engagées dans le programme.

Parmi elles, des entreprises de tous secteurs, dont une majorité de PMI spécialisées dans la fabrication de produits métalliques, de machines et d’équipements, qui ont misé sur le programme ASI Île-de-France pour s’adapter aux nouvelles donnes économiques, sécuriser et relancer leur activité, saisir les opportunités de développement et de transformation, anticiper la mise en place des nouvelles technologies tant d’un point de vue technique que des compétences nécessaires et, bien sûr, se projeter vers l’Industrie du futur. Plusieurs bénéficiaires ont déjà témoigné leurs retours d’expériences. 

Plan d’action
Confrontée à des problématiques de gestion de leur croissance, les PME franciliennes SGD Méca et Somafrac ont toutes deux fait appel à l’ASI Ile-de-France pour les accompagner. Deux nouvelles entreprises franciliennes bénéficiaires de l’accompagnement Smart Industrie Île-de-France apportent leurs témoignages, au travers de leurs dirigeants. Parmi eux, Jonathan Levy a repris en 2015 l’entreprise familiale spécialisée dans la conception, la fabrication, la distribution et l’installation d’aménagements d’espaces alimentaires. Déterminé à quintupler son chiffre d’affaires entre 2019 et 2023, le jeune patron de PME a fait appel aux experts du programme porté par la région. « Ils m’ont permis d’identifier les points forts et les points faibles de mon entreprise, dans les domaines du digital, du financier, des ressources humaines, sur les services de l’entreprise et surtout de clarifier l’écosystème de demain », déclare le jeune patron. Et surtout, ils ont bâti ensemble un plan d’actions en plusieurs actes pour y parvenir. Bien préparée, la PME s’attaque désormais à sa mise en œuvre.
 
Y voir clair
Avant la mise en place de sa nouvelle stratégie de développement, le directeur de SGD Méca avait lui aussi besoin d’y voir plus clair. L’ASI Ile-de-France lui a permis de bénéficier de plusieurs diagnostics sur les aspects industriel, numérique et ressources humaines. « Les consultants du programme nous ont permis d’établir un plan d’actions pour le développement de notre groupe dans les années à venir. Ils nous ont permis de synthétiser nos questions, de les hiérarchiser, et d’orienter notre stratégie dans le bon sens », témoigne le dirigeant. Le programme lui a aussi donné l’occasion de tester des solutions concrètes pour mieux répondre aux demandes de ses clients.

Nos dernières actualités

Schaeffler, présent dans le secteur de l'automobile, se projette dans la propulsion par hydrogène grâce à une joint-venture baptisée Innoplate.

Vincent Mégret, 60 ans, succède à Philippe Peroz à la présidence de SKF France.

Personnalité du monde des microtechniques, Michel Froelicher nous a quitté le 17 septembre 2022.

Alexandre Badev est docteur et ingénieur en génie des matériaux et procédés.

La société suisse Loriot, rachetée par Wika, est une société dédiée aux serveurs pour les objets connectés à Internet (IoT).

Après Tritech formation, c'est l'IFC (Institut de formation continue) qui est racheté par le groupe franco-allemand EFA.