, ,

Sogema services célèbre ses 40 ans

En 1980, le 1er avril précisément, était créée Sogema, société générale de mécanique appliquée. 40 années plus tard, elle a donné lieu à deux entreprises indépendantes : Sogema services, d’une part, pour la maintenance d’équipements hydrauliques industriels et mobiles, et à Sogema engineering, pour la fabrication d’équipements de maintenance ferroviaire.

À la création de la Sogema (Société Générale de Mécanique Appliquée) par Jean-Jacques Lemaître et Jean-Jacques Debortoli, le 1er avril 1980, les activités de l’entreprise sont organisées en deux divisions installées sur le site historique de Roubaix : d’une part, la maintenance industrielle dans les domaines de la mécanique, l’hydraulique, l’automatisme et l’électricité, d’autre part la conception de machines spéciales.
Luc Talon, directeur d’exploitation de Sogema services, rappelle : « À la création de l’entreprise, elle proposait de la réparation de composants hydrauliques, de la maintenance. Assez rapidement, elle a proposé de l’engineering, essentiellement des bancs d’essai. Le marché du ferroviaire a été abordé plus tard. »
Au fil des années, l’activité s’étoffe au sein d’un périmètre régional, les Hauts-de-France (Nord-Pas de Calais à l’époque), et l’Île de France. « Cela ne nous empêche pas de voyager avec nos clients à l’étranger » précise Luc Talon. « Roumanie, Etats-Unis… » Pour ce qui concerne la réparation et le négoce, l’activité de Sogema services est nationale.

Sogema services en quelques chiffres

  • La PME emploie 65 salariés 
  • Elle réalise 8,5 millions d’euros de chiffre d’affaires.
  • 70 % du chiffre d’affaires est réalisé dans l’hydraulique industrielle, 30 % dans l’hydraulique mobile.
  • Le CA a progressé de 5 % en 2019.
  • Le territoire belge représente environ 5 % du CA.
  • La PME exerce son activité sur quatre sites : Lys-lez-Lannoy (siège, près de Lille), Dunkerque, Valenciennes et Beauvais.

1990 est une date marquante pour cette dernière puisqu’elle emménage dans ses nouveaux locaux à Lys-lez-Lannoy, dans le Nord, où elle occupe toujours une surface de 2 500 m². Sogema services et Sogema engineering partageront d’ailleurs les mêmes locaux jusqu’à une date très tardive, après avoir été scindées en deux entités indépendantes. Sogema services, qui divise son activité selon les deux marchés de l’hydraulique industrielle, et de l’hydraulique mobile, travaille pour des grands comptes comme Gima, Liberty (Rio Tinto), Vallourec, Ascoval, Arcelor, EDF, Bridgestone, Eiffage ou General Electric. D’autres clients de plus petites tailles complètent ce portfolio. En outre, elle a une activité piping avec les procédés sans soudure (F37 et Walform), flexibles et raccords avec trois Parker Store. Sogema Services propose également de la formation hydraulique chez le client : « nous sommes orientés terrain, de par nos formateurs, ce qui plaît beaucoup à nos clients » fait remarquer Luc Talon.

Laboratoire mobile
Sogema services appartient au groupe Rubix depuis 2016, dont elle est devenue le centre d’expertise dans le domaine hydraulique. La PME s’est dotée en 2019 d’un laboratoire mobile. Mis en avant sur le siège européen de Parker Hannifin, avec lequel la PME a noué un partenariat de longue date (35 ans !), l’outil est le premier du genre en Europe, et constitue un moyen de mieux répondre à la demande et de réaliser un suivi d’installation. L’investissement représente 40 000 euros, hors véhicule. « Le laboratoire mobile est un investissement sur le long terme, qui nous apporte des demandes » souligne Luc Talon.

L’autre Sogema…

Sogema Engineering, pour sa part, est davantage orienté vers le ferroviaire depuis la fin des années 1990, en concevant des machines spéciales pour un marché international. Sogema Engineering est ainsi dédiée à la fabrication de biens d’équipements liés aux ateliers de maintenance ferroviaire dans le monde entier. La PME a notamment racheté la société d’usinage SUMECA et s’est rapprochée du groupe CIM (Compagnie Internationale de Maintenance) en 2012. Sogema Engineering est devenue, dès lors, SEG, une marque du groupe CIM, qui fait partie maintenant de du groupe John Cockerill.

La PME s’est équipée avant cela, en 2014, d’un laboratoire fixe pour un investissement de 80 000  euros. Dans le paysage de l’hydraulique mobile, la tendance est au recours à des pressions de plus en plus élevées : « cela nous contraint à adapter nos bancs d’essai, notamment pour la réparation » note Luc Talon. « Nous avons investi de manière régulière dans nos moyens d’essai internes, ce qui nous permet de proposer une station de puissance à 300 kW en thermique, à 55 kW en électrique avec variateur, un banc de tests de servovalves et servodistributeurs… Mais ce qui est valable aujourd’hui ne l’est pas nécessairement demain » ajoute, modestement, le directeur d’exploitation.

En route vers le 4.0
C’est en 2000 qu’est créée la holding Sogema, qui donnera naissance en 2001 aux deux entités évoquées. Il faudra attendre 2009 pour que les deux PME se séparent physiquement. Sogema services conserve les locaux de Lys-lez-Lannoy, tandis que Sogema engineering fait construire les siens à deux pas… La première s’intéresse donc désormais à la réparation de composants hydrauliques, la maintenance, le contrat de maintenance, le négoce de composants et l’optimisation de systèmes hydrauliques.
Elle a même imaginé une solution de maintenance à distance baptisée Sogebox : des capteurs (de pression, température, compteur de particules), positionnés sur l’installation hydraulique, font remonter les informations à la Sogebox et une alerte est envoyée au téléphone du client via un SMS. Ce client peut décider au choix de déplacer un de ses opérateurs d’astreinte pour vérifier l’état de la machine ou demander l’intervention de Sogema services sur site, dans son périmètre. « Il aura trois à quatre de développement pour parvenir à finaliser une solution. Mais elle est toujours en cours d’amélioration, pour la rendre plus attractive et faire baisser son coût, par le recours à des composants moins onéreux, notamment grâce à notre partenaire, Parker Hannifin » indique Luc Talon. Sogema services fait d’ailleurs partie des Hydraulic Technical Centers (HTC). Par ailleurs, la PME est distributeur officiel de Moog, Danfoss, Linde Hydraulics, Poclain Hydraulics et Hawe Hydraulik. 

Les derniers articles sur ce thème

La demande ne cessant d'augmenter, l'industrie manufacturière doit s'appuyer sur des technologies d'entraînement robustes dans le cadre de…

Les paliers Life-Lube de NSK sont de plus en plus prisés dans l'industrie agroalimentaire et le secteur des boissons pour une bonne raison : ces…

Selon Philippe Dutheil, le directeur général des sept salons régionaux SEPEM INDUSTRIES qui permettent aux industriels d’une région de…