, ,

Automatisation et mécatronique :
Automatica 2012 s’attend à de nouveaux records

La cinquième édition du salon international de l’automatisation et de la mécatronique, Automatica 2012, se tiendra du 22 au 25 mai prochain au sein du nouveau parc des expositions de Munich et mettra l’accent sur les secteurs de la robotique, des techniques d’assemblage et de manutention et de traitement industriel de l’image.

Organisé sous le patronage de la  section Robotik + Automation du VDMA, le salon Automatica 2012 proposera une vaste palette de technologies allant des systèmes de positionnement jusqu’à la recherche, en passant par les techniques d’actionneurs, les capteurs, les techniques de commande, de sécurité et d’alimentation, les logiciels et les prestations de services. Manifestation biennale créée en 2004 à la demande des grandes entreprises de robotique qui souhaitaient avoir leur propre manifestation, Automatica avait réuni à l’époque 556 exposants sur une surface nette d’exposition de 22.000 m² répartie sur 3 halls et est rapidement montée en puissance. La dernière édition, en 2010, a ainsi rassemblé 708 exposants sur 26.000 m2 et 4 halls.

Internationalisation croissante
« Automatica 2012 se présente très bien et nous espérons dépasser les 750 exposants sur une surface nette supérieure à 30.000 m² », se réjouit Patricia Muller, gérante de Promessa, en charge de la représentation de Messe München International GmbH pour la France et Monaco. « Nous sommes heureux de constater que les exposants qui avaient dû annuler en 2010 pour des raisons économiques seront à nouveau présents et que plusieurs entreprises ont décidé de participé au salon pour la première fois », renchérit Armin Wittmann, commissaire général d’Automatica 2012. De fait, tous les grands intervenants du secteur ont d’ores et déjà répondu présents et, cette année, l’ouverture de 5 halls a été décidée pour accueillir la manifestation. Avec des exposants originaires de 42 pays différents en 2010, Automatica se distingue par une internationalisation croissante. Cette tendance, qui devrait se poursuivre et s’accélérer cette année, se retrouve également côté visitorat. Lors de la dernière édition, les allées du parc des expositions de Munich avaient été arpentées par plus de 30.000 visiteurs, dont 32% en provenance de l’étranger. Outre l’Allemagne, les cinq premiers pays étrangers représentés étaient l’Autriche, l’Italie, la Suisse, la République Tchèque et l’Espagne. Avec 501 visiteurs, la France se place au 7ème rang de ce classement. Les visiteurs de l’édition 2010 représentaient l’ensemble des productions industrielles. 28% des visiteurs provenaient de la filière automobile, suivie du secteur électrique/électronique (21%), du travail des métaux (16%), de la plasturgie (5%), du domaine médical/pharmacie/cosmétique (4%), des technologies solaires (4%), de l’emballage et de l’agroalimentaires, de l’aéronautique, de la chimie, de la construction, du bois, du papier…

Automatica se distingue par une internationalisation croissante. Cette tendance devrait se poursuivre et s’accélérer cette année.
© Messe München / Automatica
Les visiteurs de l’édition 2010 représentaient l’ensemble des productions industrielles. © Messe München / Automatica

« Blue Competence »
En outre, deux expositions spéciales seront organisées dans le cadre d’Automatica 2012 et concerneront respectivement la production automatisée des composites (renforcés fibres) et la fabrication des batteries d’accumulateurs. A ces expositions s’ajouteront plusieurs événements : une plateforme de l’innovation en robotique de service ; le Forum Automatica, qui mettra notamment l’accent sur l’industrie automobile (allégement, électro-mobilité) et les secteurs en croissance de l’alimentaire, du médical et des biotechnologies ; ainsi que les congrès SAMPE (Society for the Advancement of Material and Process Engineering) sur « l’automatisation en production de composites renforcés » et Robotik 2012 (7ème congrès allemand en robotique). Sans oublier un riche programme annexe recouvrant notamment la remise du prix de l’innovation, la table-ronde des PDG « Robotics », la soirée des exposants et une journée spécialement dédiée aux jeunes. Enfin, à l’occasion d’Automatica 2012, « Green Automation » devient « Blue Competence », nouvelle initiative du VDMA pour le développement durable en matière d’automatisation et plateforme destinée à l’éco-conception des produits et des méthodes de production dans la construction mécanique et la réalisation d’installations manufacturières. Enfin, Automatica pourra faire jouer les synergies avec Ceramitec, la salon de toute l’industrie de la céramique, qui se tiendra simultanément au sein du parc des expositions de Munich. Destinée aux fournisseurs de matières premières, céramique de bâtiment, céramique fine, industrie réfractaire, céramique technique et métallurgie des poudres, cette manifestation est également fortement tournée vers l’international puisqu’elle verra la participation de 656 exposants venant de 35 pays, dont une cinquantaine d’exposants français, pour beaucoup sous l’égide du Pôle céramique de Limoges. Ceramitec a vocation à accueillir quelque 15.000 visiteurs en provenance de 84 pays. Soit des ratios de 51% d’exposants et de 57% de visiteurs étrangers !

Exportation du concept
Comme souvent avec les salons industriels allemands qui réussissent, le concept Automatica commence à s’exporter. Du 1er au 3 février 2013, la Messe München International organisera ainsi pour la première fois  l’India Automation Technology Fair (IATF) sur une surface de quelque 7.000 m² au centre d’expositions de Bombay, en Inde. Outre une présentation des différents composants pour l’automatisation, le salon s’étendra aux systèmes destinés à l’automatisation électrique et mécanique. « Tous les grands acteurs de la profession ont déjà répondu présents », se félicite Patricia Muller. Et notamment ABB, Rockwell Automation, Emerson, Larsen & Toubro et Invensys, tous membres de l’Automation Industry Association (AIA), partenaire de la Messe München International en Inde et du bureau indien de la VDMA avec qui elle va unir ses efforts pour la réussite de cette première « sortie » d’Automatica sur un marché étranger.

Les derniers articles sur ce thème

Les vérins Eaton de la gamme XL sont pourvus d’un revêtement d’Eatonite, une couche anti-corrosion très dense qui empêche l’altération du…

Hutchinson Le Joint Français prépare la construction d’un nouveau bâtiment logistique d’une surface de 4 000 m2, avec 300 m2 de bureaux et…

Conçus pour des courses allant jusqu’à 220 mm, les axes et modules à moteurs linéaires proposés par Faulhaber répondent à la demande de…