La reprise se poursuit selon Artema

Le syndicat des industriels de la mécatronique souligne la poursuite du rebond entamé depuis le printemps dernier, mais déplore les incertitudes liées au deuxième confinement.

À la fin du mois de septembre, les facturations et les carnets de commande poursuivaient leur croissance entamée depuis le printemps. Certaines entreprises ont même réalisé un mois égal ou supérieur à l’année dernière, ce qui n’était pas arrivé depuis le début de la crise sanitaire. L’hydraulique mobile, par exemple, présentait une croissance de plus de 5 % dans ses entrées de commandes. Dans l’ensemble, les premiers retours qualitatifs d’octobre confirment que l’activité au quotidien est repartie mais les projets d’envergure, habituels dans cette période de l’année, se font attendre. La prospection chez les clients est de plus en plus difficile. L’absence de visibilité, qui s’ancre durablement, freine les investissements même les plus évidents. Pour 2020, toutes les professions d’Artema s’attendent à une baisse d’activité comprise entre -10 % et -20 %. En ce qui concerne les secteurs clients, le ressenti des adhérents reste le même : l’aéronautique souffre énormément, l’automobile va mieux mais cela ne compensera pas la chute brutale du printemps. Le médical, la pharmacie, les produits d’hygiène, la défense, l’agroalimentaire et l’énergie affichent des résultats relativement corrects. Certains adhérents notent une légère augmentation des niveaux des impayés et des retards de paiement. Dans un contexte qui était déjà incertain, le deuxième confinement de l’année accentue de manière générale l’inquiétude sur le risque de baisse d’activité, de faillite des entreprises les plus fragiles et annihile toutes tentatives de prévision pour les mois à venir. 

Nos dernières actualités

Poclain Hydraulics vient d’entrer au capital de deux entreprises : Emsiso, une société slovène experte des machines électriques, et Samsys, start-up française dédiée à l’internet des objets et l’IA.

Avec une hausse de 21% en 2021, à 1,16 milliard d'euros, ifm electronic enregistre des résultats records, qui valident la stratégie de cet ETI familial.

Le spécialiste des capteurs Baumer investit plus de 19 millions d'euros dans un nouveau centre de R&D au siège de Frauenfeld, en Suisse.

Tony Welter remplace désormais Astrid Mozes à la tête de la division hydrostatique.

Le chiffre d'affaires du fabricant Sick est en hausse de 19% et les commandes augmentent de 34% en 2021.

Le laboratoire d'Endress+Hauser vient d'obtenir son accréditation Cofrac pour l'étalonnage de chaînes de mesures et transmetteurs de température exploitant des sondes Pt100.