,

La technologie Stop & Start décroche deux certificats d’énergie

Artema, le syndicat de la mécatronique, et la FIM (Fédération des industries mécaniques), ont obtenu des pouvoirs publics deux certificats d’économies d’énergie (CEE) au titre de la technologie Stop & Start pour engins mobiles et véhicules agricoles, qui donneront lieu à des primes aux industriels. 

Le dispositif « Stop & Start » existe déjà sur les véhicules de particuliers, et permet l’arrêt automatique du moteur, lorsque l’engin est à l’arrêt et le moteur au ralenti, et son redémarrage par actionnement volontaire de l’opérateur, en touchant simplement la pédale d’accélérateur.
Deux fiches ont donc vu le jour : la fiche CEE AGRI-EQ-105 « Stop & start » pour véhicules agricoles à moteur, publiée au Journal Officiel le 18 décembre 2018 (arrêté ministériel du 6 décembre 2018 modifiant l’arrêté du 22 décembre 2014 définissant les opérations standardisées d’économies d’énergie) et la fiche CEE TRA-EQ-122 « Stop & start » pour les engins mobiles non routiers, publiée au JO depuis le 30 janvier 2020 (arrêté ministériel du 10 janvier 2020 modifiant l’arrêté du 22 décembre 2014 définissant les opérations standardisées d’économies d’énergie).
La preuve, selon Artema, que les transmissions hydrauliques peuvent s’imposer comme technologies aptes à réduire la facture énergétique. Il aura fallu 5 ans à Artema et à la FIM, avec le soutien d’Evolis, pour convaincre l’ATEE (Association Technique Energie Environnement), l’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et la DGEC (Direction générale de l'Énergie et du Climat appartenant au Ministère de la Transition écologique et solidaire) de publier ces certificats d’énergie.

Nos dernières actualités

Poclain Hydraulics vient d’entrer au capital de deux entreprises : Emsiso, une société slovène experte des machines électriques, et Samsys, start-up française dédiée à l’internet des objets et l’IA.

Avec une hausse de 21% en 2021, à 1,16 milliard d'euros, ifm electronic enregistre des résultats records, qui valident la stratégie de cet ETI familial.

Le spécialiste des capteurs Baumer investit plus de 19 millions d'euros dans un nouveau centre de R&D au siège de Frauenfeld, en Suisse.

Tony Welter remplace désormais Astrid Mozes à la tête de la division hydrostatique.

Le chiffre d'affaires du fabricant Sick est en hausse de 19% et les commandes augmentent de 34% en 2021.

Le laboratoire d'Endress+Hauser vient d'obtenir son accréditation Cofrac pour l'étalonnage de chaînes de mesures et transmetteurs de température exploitant des sondes Pt100.