Le CETIM accompagne 550 entreprises

Des projets pragmatiques sur des technologies actuelles : à la lecture des fréquences des choix technologiques dans les programmes Etats/Région, numérisation, organisation et stratégie concentrent la majorité des projets lancés en 2020. © CETIM

À l’occasion d’un premier bilan de son accompagnement aux PMI et ETI, le CETIM le Cetim dénombre près de 550 entreprises suivies dans leur transition vers l’industrie du futur en 2020. Cependant, près de 90 % des accompagnements répondent encore à des besoins de remise à niveau des moyens techniques et des fondamentaux de l’excellence opérationnelle. 

Ils traduisent le besoin de rattrapage du retard d’investissements productifs de ces vingt dernières années, estimé à plus de 40 milliards d’euros, selon l’étude relative à la modernisation de l’appareil productif français réalisée par le cabinet Roland Berger en 2014 pour la Direction générale des entreprises et les syndicats professionnels Symop et Gimelec. Ils sont considérés par les PMI comme prioritaires avant le déploiement de briques technologiques 4.0.

Deux outils pour bien démarrer 
Présent sur le terrain auprès des PME qui veulent se transformer et explorer les voies de l’industrie du futur, le Cetim participe également à deux plateformes en ligne pour assister les entreprises : « Réagir pour rebondir » et « Boost French Fab ». La première est un guichet unique pour les orienter vers les experts et les dispositifs d’accompagnement les plus adaptés, pour les aider à structurer leurs projets, trouver des financements et les soutenir dans la conquête de nouveaux marchés. La seconde, qui s’adresse aux industriels ayant déjà un projet concret, vise à favoriser le recours à des offreurs de solutions français pour la mise en œuvre d'investissements subventionnés par le plan de relance.

Energies renouvelables et technologies propres
La transition écologique s’est imposée ces deux dernières années et la crise a joué un formidable rôle d’accélérateur. Les nombreux accompagnements réalisés prennent systématiquement en compte cette dimension : économie circulaire, technologies propres, énergie décarbonée…. Le Cetim fournit par ailleurs un effort de R&D conséquent sur ces problématiques en lien avec les stratégies d’accélération du Programme d’investissements d’avenir (PIA) définis par l’État : énergie décarbonée – hydrogène, nucléaire – digitalisation et décarbonation des mobilités, systèmes agricoles durables et équipements agricoles…

Nos dernières actualités

Le groupe WIKA vient d’annoncer la reprise d’Electronic News Impianti, une société italienne spécialisée dans la production, la fourniture, l'installation et la maintenance de composants et d'instruments de détection de la température.

Sick a annoncé le rachat de la société croate Mobilisis dans son intégralité. Cette acquisition élargit son expertise dans la mise en réseau sans fil des appareils IoT industriels. Les solutions sans fil comblent ainsi l’écart entre les capteurs et l’IT.

La société Hydrokit continue le développement de ses points services avec une ouverture ce lundi 3 janvier à Bruz, près de Rennes.

Le groupe franco-allemand EFA, dirigé en France par Benoît Beaumont, vient de racheter l'entreprise de formation Tritech.

La PME familiale Rastelli Raccordi, l’un des fabricants historiques de raccords hydrauliques en Italie, a 70 ans cette année. Propriété de la famille Rastelli, Rastelli Raccordi est née d’Adriano Rastelli.

Rockwell Automation a annoncé la nomination de deux nouveaux vice-présidents régionaux pour renforcer son équipe de direction pour la zone Europe, Moyen Orient et Afrique.