Le CFIA honore ses promesses

La tenue du CFIA à Rennes constitue un excellent signal pour l’industrie agroalimentaire en France et le secteur de l’événementiel en général. © CFIA 2021

Le 24e Carrefour des industries agroalimentaires s’est bel et bien tenu du 9 au 11 juin 2021 à Rennes. Les exposants étaient au rendez-vous d’un salon scruté par les médias télévisés.

Avec ses 1600 exposants, le CFIA de Rennes aura été le premier salon professionnel post-confinement à ouvrir ses portes. Un excellent signe pour l’industrie en général, même si les visiteurs n’étaient pas encore tous au rendez-vous. Selon certains exposants, les visiteurs moins nombreux étaient plus qualitatifs. C’est l’avis de Gaëtan Goupil, directeur commercial de Transflex. Un mal pour un bien, donc. Sébastien Gillet, directeur du salon, anticipait à l’ouverture 12 000 à 13 000 visiteurs (22 000 en 2019) : « Le défi n’était pas mince, et nous y sommes parvenus : tenir le premier salon professionnel en Europe depuis la levée des restrictions liées à la Covid-19, rassembler 1 600 exposants et permettre enfin, de nouveau, des rencontres entre professionnels, voilà ce que nous avons réalisé ! Nous aurions voulu avoir plus de visiteurs, plus de rencontres, mais renouer avec la vie normale prend du temps. Nous continuerons de manière déterminée à promouvoir la vitalité de l’économie et des territoires. Cette édition confirme que les rencontres physiques, humaines, restent une priorité pour le développement économique et la croissance de notre pays » souligne Sébastien Gillet.

Pass sanitaire et gestes barrières
L’événement a connu quelques aménagements pour rassurer le public et les exposants, avec le soutien de l’agence régionale de santé : quatre tentes de tests PCR ou antigéniques étaient disposés à différents endroits du salon. Deux files d’attente à l’entrée des halls répartissaient les visiteurs entre ceux venant se faire tester, et ceux qui possédaient leur pass sanitaire. Quelques légers bouchons à l’entrée, au rythme de 600 tests par heure. Masque de rigueur, distanciation et bien sûr, gel hydroalcoolique à l’entrée de chaque hall. Les organisateurs ont fait le choix de dispenser les exposants de tests PCR, « pour plus de souplesse » justifie Sébastien Gillet. Quoi qu’il en soit, l’édition 2021 aura été un excellent test, scruté par plusieurs médias télévisés (BFM TV, TF1, France 3 Bretagne) qui confère à l’événement une caisse de résonance positive. Le prochain salon du CFIA reprend son rythme de croisière l’an prochain et se tiendra du 8 au 10 mars 2022 à Rennes pour sa 25e édition. 

Global Industrie en mode « phygital »
D’ici là, Global Industrie, du 6 au 9 septembre 2021, permettra de transformer l’essai dans des conditions « encore plus sereines » juge le directeur du salon, Sébastien Gillet. Et rattraper le manque à gagner pour GL Events, qui a réalisé 450 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, contre 1,2 milliards en 2019. Le salon passe en mode « phygital » (physique et digital), pour permettre à un maximum d’industriels d’y participer. Global Industrie Channels proposera un accès aux Business Meetings réalisés en visio et à un ensemble de chaînes (live, tours de stands, chaines thématiques) retransmettant des émissions en live ou en différé : tours de stands, conférences, reportages ou GI Awards. Les exposants auront même la possibilité de privatiser des créneaux horaires afin de diffuser leur propre programmation. 

Nos dernières actualités

La PME rachetée par le groupe allemand Schaeffler est spécialisée dans les produits haut de gamme en céramique transformés en éléments roulants.

Le 24 janvier 2023 est la date butoir pour l'inscription aux Global Industrie Awards.

Webtec, spécialiste de la mesure et du contrôle hydraulique, vient de lancer Make it BLUE, un processus en quatre étapes pour aider les clients à optimiser la productivité de leurs machines hydrauliques à moindre coût.

Depuis peu, Fluiconnecto (Manuli) lance son service de dépannage sur site, dans le monde et bien sûr en France.

Créée par Hydrokit et Carré, HKTC Technologies est spécialisée dans les solutions robotiques mobiles. Elle a racheté Cormiers, une start-up spécialisée dans le traitement de l’image.

Le site d´électronique de Nord Electronic Drivesystems à Aurich, en Basse-Saxe, entend tripler sa capacité de production. La demande croissante justifie l'agrandissement.