Réduction des vibrations et des chocs avec les éléments Elesa

Les éléments antivibratoires Elesa constituent une solution efficace pour atténuer les vibrations produites par les parties en mouvement.

Leur utilisation est recommandée sur les compresseurs, les ventilateurs, les pompes rotatives ou les moteurs électriques. Fabriqués en caoutchouc naturel NR (dureté 40 à 70) et dotés d’inserts filetés en acier zingué ou en acier inox AISI 304, ils sont disponibles dans une large gamme de dimensions et de formes. Outre les séries de composants de forme cylindrique ou parabolique, Elesa a récemment lancé de nouvelles versions. Les douilles en caoutchouc DVB.6 et DVB.7, avec leur forme conique, sont généralement utilisées comme pare-chocs ou fins de course pour l’absorption des vibrations. Les exécutions standards sont disponibles en Ø de 20 à 60 mm et une rigidité de 49 N/mm à 975 N/mm. Sous la pression, les nouveaux éléments antivibratoires DVC.1, DVC.2 et DVC.3, en forme de bobine, garantissent un plus grand mouvement latéral ainsi qu’un amortissement vertical. Disponibles en Ø de 10 à 95mm, ils offrent une rigidité allant de 15 N/mm à 903 N/mm. Elesa propose également les supports en forme de cloche DVE, constitués de deux éléments métalliques reliés entre eux par un corps en caoutchouc antivibratoire. Ils sont généralement utilisés sur des machines rotatives qui ne présentent pas de grands déséquilibres dynamiques, lorsqu’une élasticité à la fois verticale et transversale est requise. Ces éléments antivibratoires offrent une rigidité allant de 13 N/mm à 448 N/mm. Enfin, les éléments de nivellement antivibratoires LW.A sont composés d’une base, d’une plaque, d’une tige et d’une rondelle en acier zingué ainsi que d’un disque antivibratoire en caoutchouc NR avec joint d’étanchéité en caoutchouc synthétique NBR. Leur charge statique maximale est de 40 000 N et ils contribuent à la stabilité de la machine, même en cas de fortes vibrations.

Nos dernières actualités

Poclain Hydraulics vient d’entrer au capital de deux entreprises : Emsiso, une société slovène experte des machines électriques, et Samsys, start-up française dédiée à l’internet des objets et l’IA.

Avec une hausse de 21% en 2021, à 1,16 milliard d'euros, ifm electronic enregistre des résultats records, qui valident la stratégie de cet ETI familial.

Le spécialiste des capteurs Baumer investit plus de 19 millions d'euros dans un nouveau centre de R&D au siège de Frauenfeld, en Suisse.

Tony Welter remplace désormais Astrid Mozes à la tête de la division hydrostatique.

Le chiffre d'affaires du fabricant Sick est en hausse de 19% et les commandes augmentent de 34% en 2021.

Le laboratoire d'Endress+Hauser vient d'obtenir son accréditation Cofrac pour l'étalonnage de chaînes de mesures et transmetteurs de température exploitant des sondes Pt100.