Schneider Electric fête les 50 ans du Modicon

Schneider Electric fête cette année le 50ème anniversaire du premier automate programmable, le Modular Digital Controller (automate digital modulaire, dit Modicon) dont l’objectif était de rendre plus efficaces les divers processus d’automatisation au sein des usines.

Cette invention vit le jour à la suite d’un appel à projet de General Motors. A cette époque, les systèmes de commande étaient logés dans des placards industriels massifs au sein de l'usine du constructeur automobile et le changement des séquences de fonctionnement des machines nécessitait la reconfiguration de milliers de relais et de câbles. L’ingénieur américain Dick Morley et son équipe eurent alors l’idée de créer le tout premier automate programmable du monde en remplaçant les relais par des cartes électroniques. Ainsi, nul besoin de recâbler et d’ajouter de nouveaux matériels pour chaque nouvelle configuration : il suffisait de programmer des fonctionnalités par le biais de lignes de code pour en ajouter de nouvelles.
De ce travail est né le Modicon 084 qui rendit possible la programmation de fonctionnalités sans changer l’équipement de contrôle. « Après la mécanisation et l’industrialisation des processus qui marquèrent les première et deuxième révolutions industrielles, ces automates lançaient, au début des années 70, la troisième révolution basée sur l’automatisation : flexibilité, gains de temps, rapidité de modification et coûts réduits firent entrer l’industrie dans une nouvelle ère », note Schneider Electric. C’est en 1996, par le rachat de la co-entreprise créée avec AEG, AEG Schneider Automation, que Modicon est devenu une marque de Schneider Electric.
Depuis le Modicon 084 et ses 500 instructions exécutées par seconde jusqu’au Modicon M580 ePAC et ses 50 millions d’instructions par seconde, les progrès réalisés depuis sont éloquents. Selon Marc Fromager, directeur de l’activité Industry de Schneider Electric France, « les automates programmables se sont, au fil des années, adaptés aux évolutions technologiques afin de correspondre aux changements opérés dans l’industrie : nouvelles fonctionnalités, place grandissante de l’Internet Industriel des objets (IIoT), Industrie du Futur ou Industrie 4.0 sont aujourd’hui autant de nouvelles tendances qui conditionneront les automates du futur ».

Nos dernières actualités

Poclain Hydraulics vient d’entrer au capital de deux entreprises : Emsiso, une société slovène experte des machines électriques, et Samsys, start-up française dédiée à l’internet des objets et l’IA.

Avec une hausse de 21% en 2021, à 1,16 milliard d'euros, ifm electronic enregistre des résultats records, qui valident la stratégie de cet ETI familial.

Le spécialiste des capteurs Baumer investit plus de 19 millions d'euros dans un nouveau centre de R&D au siège de Frauenfeld, en Suisse.

Tony Welter remplace désormais Astrid Mozes à la tête de la division hydrostatique.

Le chiffre d'affaires du fabricant Sick est en hausse de 19% et les commandes augmentent de 34% en 2021.

Le laboratoire d'Endress+Hauser vient d'obtenir son accréditation Cofrac pour l'étalonnage de chaînes de mesures et transmetteurs de température exploitant des sondes Pt100.