,

Du composant aux systèmes complets : FIO passe le cap des quarante ans

Pneumatique, hydraulique, instrumentation, process, raccords et flexibles, automatismes, contrôle d’axes, robotique, profilés aluminium, systèmes intégrés… Au fil des ans, FIO a considérablement élargi sa palette de compétences. Ce qui lui permet d’entamer sa quarantième année d’exercice avec une certaine sérénité… et beaucoup de projets pour l’avenir !

Quarante ans ! Pour les individus, c’est quelquefois un cap difficile à passer. Celui où l’on se sent encore très jeune et où, paradoxalement, on a l’impression que l’univers des possibles a tendance à se restreindre. C’est pourtant loin d’être le cas pour FIO qui vient de franchir allégrement ce passage et aborde l’avenir avec confiance. Sortie renforcée des crises et soubresauts ayant secoué l’industrie française tout au long de ces dernières années, la société familiale nantaise demeure fidèle aux principes qui ont fait son succès depuis sa création : veiller jalousement à préserver son indépendance et élargir régulièrement à de nouvelles activités l’éventail de son savoir-faire.

Indépendance
Tout cela dans un paysage de la distribution industrielle française qui a connu moult bouleversements, où fusions et regroupements ont constitué le lot commun, à quelques exceptions près... « Nous sommes un des derniers indépendants dans notre secteur d’activités », constate Christophe Nouvel, qui, avec son frère Philippe, préside aux destinées de FIO depuis maintenant près de quinze ans. Comme souvent dans ces cas-là, le temps est passé très vite. Et l’époque où leur père Jean-Claude, aidé de son épouse Marie-Madeleine, a fondé la société Fournitures industrielles de l’Ouest, paraît tout à la fois proche et lointaine. Les « fils Nouvel » se souviennent encore avec émotion du jour où leurs parents ont lancé leur entreprise en installant des étagères de produits au beau milieu du salon de la maison familiale ! Heureusement, les locaux n’ont pas tardé à s’agrandir - via le rachat de l’épicerie voisine dans un premier temps ! - et les renforts à arriver sous forme de nouvelles embauches. Ce qui n’empêchait pas Christophe et Philippe de donner un coup de main, de temps à autres, pour emballer les produits destinés à une clientèle en accroissement rapide en Bretagne et dans les Pays de Loire. Une « expérience » qu’ils gardèrent l’un et l’autre en mémoire au moment d’intégrer l’entreprise au début des années 1980. Le transfert de l’activité à Saint-Herblain en 1988 et l’ouverture de l’agence de Rennes onze ans plus tard donnèrent une nouvelle impulsion à l’entreprise. Depuis, les deux sites ont poursuivi  leur développement et connu encore chacun un déménagement au sein de locaux plus vastes et mieux adaptés. Aujourd’hui, FIO emploie une quarantaine de personnes. L’entreprise a fêté ses quarante ans l’année dernière en réalisant un chiffre d’affaires de 10,3 millions d’euros, en progression de 5% sur 2011. Pour cette année, c’est encore une hausse de 4% de l’activité qui est attendue.

Elargissement des activités
Ce chemin parcouru, qui a vu l’entreprise passer de « l’épicerie » du quartier nantais de la Butte Saint Anne aux 2.500 m² du siège actuel de Saint Herblain, constitue le reflet de l’élargissement de ses activités. Spécialisée à l’origine dans les composants pneumatiques ainsi que les raccords et flexibles, l’entreprise nantaise propose maintenant une vaste palette d’activités allant des composants hydrauliques et de filtration aux automatismes électriques et électroniques, en passant par le motion-control et la gestion d’axes linéaires, la robotique, le process et l’instrumentation, les profilés aluminium pour postes de travail et bâtis machines et le matériel maritime (commandes déportées pour bateaux). Dans ces différents domaines, FIO développe des accords de partenariats avec des fournisseurs privilégiés, souvent leaders dans leurs secteurs d’activités, tels que Bosch Rexroth pour les composants pneumatique et les activités profilés et marines, Parker pour l’hydraulique, la connectique et la filtration, Bürkert dans les électrovannes, Turck Banner pour la détection et l’électronique, Schmersal pour la sécurité machines ou encore Murrelektronik pour les armoires de commandes… pour n’en citer que quelques-uns ! Les équipements de l’entreprise se sont étoffés au fur et à mesure de l’arrivée des nouvelles activités. Outre son comptoir de vente et un stock riche de 15.000 références, le siège de Saint Herblain dispose d’un atelier dévolu au câblage d’armoire pneumatique, à la réalisation d’îlots de distribution et aux activités de programmation. Auquel s’ajoutent un autre site consacré à la modification de pièces et un vaste espace dédié à la réalisation d’équipements en profilés d’aluminium, secteur en fort accroissement qui représente près du quart de l’activité de l’entreprise. Le siège de Saint Herblain et l’agence de Rennes sont également dotés d’ateliers certifiés de montage de flexibles hydrauliques, équipés de machines de découpe et de sertissage ainsi que de bancs de tests. Les deux sites bénéficient du courant d’affaires généré par les ParkerStores qu’ils ont ouverts au cours des années 2000. Mis en œuvre en partenariat avec le groupe Parker, ces « magasins de proximité » proposent, en libre service, un large stock de composants de transmission de puissance ainsi qu’un service en termes de fournitures et dépannages de raccords et flexibles. Les quelque 400 à 500 flexibles équipés sortant chaque semaine de l’atelier de Saint Herblain témoignent de l’importance de cette activité pour des utilisateurs soucieux de minimiser les temps d’arrêt de leurs machines…

Systèmes intégrés
Sur la base de ce large éventail, « FIO a souhaité mettre en harmonie ses différentes compétences dans le cadre d’une activité ''Systèmes intégrés'' », explique Christophe Nouvel. L’entreprise dispose ainsi de plusieurs stations de CAO équipées du logiciel SolidWorks pour répondre aux demandes de clients dont les besoins ont tendance à se globaliser et qui s’en remettent à FIO pour définir leurs systèmes. A charge pour l’entreprise nantaise de mobiliser ses compétences en interne ou de faire appel à des spécialistes extérieurs afin de proposer des solutions complètes combinant les différentes technologies qu’elle maîtrise. Qu’il s’agisse de sous-ensembles de machines pré-assemblés, de prototypes, d’armoires pneumatiques ou de bancs de tests ou de contrôle. Les nombreuses applications qu’elle a réalisées avec succès sont représentatives du savoir-faire accumulé par FIO dans ce domaine. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si quelque 3.500 clients implantés dans le Grand Ouest et en région parisienne, actifs dans des domaines industriels très diversifiés, lui font confiance depuis de nombreuses années.

Formation
La maîtrise technique constitue de fait un atout important. Dans cette optique, les collaborateurs de FIO bénéficient chaque mois de formations dispensées par les principaux fournisseurs de l’entreprise. Dans le prolongement de cette activité, FIO souhaite maintenant ouvrir sa salle de formation à ses propres clients. « Les produits que nous proposons sont de plus en plus techniques, constate Christophe Nouvel. Or nos clients se sont recentrés sur leur cœur de métier et ont vu leur savoir-faire s’appauvrir en matière de transmission et d’automatismes. Il y a là une belle opportunité pour FIO qui peut leur apporter une valeur ajoutée technique appréciable ». Les démarches engagées par l’entreprise nantaise en vue de devenir centre de formation agréé devraient aboutir avant l’été prochain. D’ici là, FIO compte mettre l’accent sur plusieurs autres vecteurs potentiels de développement. C’est le cas de la vision (caméras thermiques, contrôle dimensionnel, technologies RFID de reconnaissance et de suivi de pièces, reconnaissance de formes…), de l’instrumentation, de la régulation des fluides ou encore de la gestion d’axes linéaires, un domaine faisant appel à de fortes compétences en termes de programmation informatique. Plusieurs exemples qui tendent à prouver que, loin d’être traumatisée par le cap de la quarantaine, FIO y voit plutôt une opportunité pour capitaliser sur ses années d’expérience et défricher de nouveaux domaines de compétences.

Les derniers articles sur ce thème

Les guidages linéaires et les roulements NSK sont utilisés dans de nombreux systèmes d'automatisation avancés pour les processus de moulage par…

Les sources d'énergies renouvelables, l'économie circulaire et la promotion des technologies vertes sont des acteurs importants dans la lutte…

À l'ère de l'Internet des objets (IoT) et de l’industrie 4.0, l'intralogistique joue un rôle de plus en plus important. La précision du…