, ,

Hydro 3M devient Novium : de la maintenance des matériels mobiles
à la construction d’engins.

Sa création ne remonte qu’à 2005, mais le chemin parcouru par Hydro 3M l’a vu passer assez rapidement du statut de maintenancier hydraulique des matériels ferroviaires, de travaux publics et navals, au rôle de concepteur et constructeur d’engins. L’adoption d’un nouveau nom, Novium, vient symboliser la dimension supplémentaire atteinte par l’entreprise. Et pour ne pas être en reste, sa maison mère FluHyd, a décidé elle aussi de fédérer les entités qu’elle chapeaute sous une nouvelle dénomination : Groupe Inicia 

Le secret avait été bien gardé et le suspense ménagé ! De fait, il aura fallu patienter jusqu’à la fin de la journée technique organisée en juillet dernier par l’ex-société Hydro 3M, pour découvrir sa nouvelle dénomination ainsi que celle de sa maison-mère.  Il va donc falloir s’y faire ! A l’avenir, il ne faudra plus parler de FluHyd et d’Hydro 3M, mais bien de Groupe Inicia et de Novium. Le réflexe ne sera peut-être pas évident à acquérir, au moins pendant les premiers mois, tant la jeune société avait déjà marqué de son empreinte le secteur des engins de travaux en particulier et le monde de la transmission de puissance en général. Hydro 3M n’avait, en effet, qu’un peu plus de huit ans d’existence. Sa création, en 2005, répondait au besoin du groupe Fluidexpert de formaliser l’expérience acquise en matière de maintenance hydraulique des engins mobiles. Mais les événements se sont tellement accélérés depuis cette date, que le nom d’Hydro 3M - pour « Hydraulique et Maintenance Matériel Mobile » - était devenu trop réducteur. De l’hydraulique pure à l’environnement multi-technologique des matériels embarqués, et de la maintenance stricto sensu à la conception et la construction de systèmes et d’engins complets, les compétences de l’entreprise se sont considérablement élargies au fil du temps. A tel point qu’elle a rapidement gagné la confiance de grands donneurs d’ordres d’envergure nationale et internationale dans les domaines ferroviaire, naval et des travaux publics.

Changement de statut
La centaine d’invités qui ont honoré de leur présence la journée technique tenue le 4 juillet dernier au siège de la société, attestent de ce véritable changement de statut. Qu’ils soient représentants des collectivités locales, clients ou partenaires, les participants ont suivi avec intérêt plusieurs conférences techniques animées par les responsables de Novium, du Cetim et de SC Conseil. La configuration particulière du site de St Vallier de l’entreprise bourguignonne, desservi par plusieurs embranchements ferroviaires et équipé de fosses sur voie l’autorisant à recevoir directement les engins à rénover, a également permis le bon déroulement des démonstrations techniques concernant les machines sur lesquelles Novium a été amené à intervenir. 

Présents sur le site et/ou faisant l’objet de vidéos sur grands écrans, ces différents exemples constituent autant de cas d’applications de la diversité de son savoir-faire. Transformation d’engins pour une utilisation  rails/route (pelles Atlas et Mecalac, dumper Menzy Muck…), modernisation de locomotives de déneigement utilisées par la SNCF sur le site du Mont Blanc, retrofit des nacelles/grues équipant les wagons d’entretien de la SNCF, portique de transport de traverses sur wagons, chalands de débarquement embarqués à bord de navires de la Marine Nationale ou encore équipement de ballastières avec un sous-ensemble hydraulique démontable pour le déchargement à distance des trémies de ballast se traduisant tant par un gain de temps notable que par une amélioration de la sécurité pour l’opérateur… Toutes ces interventions ont été menées avec succès par Novium, soit seule, soit dans le cadre du groupement Co-Rail, spécialisé dans les fournitures de services dédiés aux infrastructures ferroviaires, ou de MecateamCluster, pôle national de conception, réalisation et maintenance d’engins mobiles, créé il y a deux ans sur le site du Creusot-Montceau.  

Egalement présenté lors de cette journée technique, le concept Hydro 3C (Container, Connectique, Chantier) est un service proposé par les sociétés du groupe Inicia, portant sur l’installation sur les chantiers de containers équipés de flexibles, tubes et raccords hydrauliques et des outils nécessaires à leur confection (tronçonneuse,  sertisseuse…). Avec, si besoin, la mise à disposition de techniciens spécialisés pour la fourniture de conseils et la formation des personnels. Enfin, les capacités d’Inicia en matière de surveillance et d’analyse des fluides ont été mises en évidence via le stand de démonstration de la société Pall, partenaire historique du groupe, qui a présenté ses gammes de filtration hydrauliques dédiées au secteur mobile. L’occasion de prendre conscience du caractère essentiel de ces matériels dont la mise en œuvre permet d’accroître de façon significative la durée de vie des huiles en service. 

« Garantie de succès »
Ce large éventail de savoir-faire a particulièrement marqué les esprits des invités de l’entreprise bourguignonne. Et notamment de ses clients. Chef du Département DPI EO à la SNCF, Patrice Hautbois a ainsi tenu à souligner que « la SNCF se doit de rester humble devant la réactivité impressionnante dont fait preuve une PME telle que Novium ». Il n’a d’ailleurs pas hésité à qualifier de « révolution dans les chantiers d’infrastructures » la solution mise au point pour l’équipement des ballastières utilisées par l’entreprise ferroviaire (cf supra) ! 

Frédéric Andrieux, responsable de la division des Systèmes Industriels à la CNIM, a quant à lui, mis en exergue le rôle essentiel joué par Novium dans la réalisation des chalands de débarquement que son entreprise livre à la Marine Nationale et insisté sur « la garantie de succès » apportée par l’entreprise bourguignonne. « Le meilleur est encore à venir » a-t-il conclu, faisant allusion aux importants contrats à l’exportation qui se profilent à l’horizon ! Les collectivités locales ne sont pas les dernières à reconnaître la contribution de l’entreprise bourguignonne au développement économique local. Faisant référence au pôle MecateamCluster, Jean-Claude Lagrange, président de la communauté urbaine Creusot-Montceau et vice-président du conseil régional de Bourgogne, estime que « Novium (Hydro 3M à l’époque) a implanté en 2005 le terreau de ce qui allait devenir un projet d’envergure nationale ». Un projet qu’il voit comme « un cas exemplaire de collaboration entre PME et collectivités locales ».

Initiatives et innovations 
La journée du 4 juillet a donné l’occasion à Patrice Chagnaud, de « saluer l’engagement de Didier Stainmesse, directeur général de Novium, et de toute son équipe ». Le président d’Inicia a également précisé les raisons ayant conduit à la nouvelle dénomination de son groupe. « Notre ancien nom, FluHyd, était devenu trop restrictif et certains ne s’y reconnaissaient plus. D’où la nécessité de nous fédérer sous un nouveau nom, représentatif de l’ensemble de nos activités », explique-t-il. Inventé « par le groupe et pour le groupe », le mot Inicia revêt plusieurs significations que détaille Patrice Chagnaud : « ‘’In’’, parce que nous sommes au cœur des besoins du marché ; ‘’Ini’’ pour ‘’Innovation’’, qui constitue le moteur de notre développement afin de nous permettre de toujours disposer d’un temps d’avance ; et ‘’Inicia’’ pour les ‘’Initiatives’’ que nous prenons au bénéfice de nos clients ». Le Groupe Inicia et les entités qu’il recouvre (Inicia ReSource ; Fluidexpert et ses agences de Chalon sur Saône, Gueugnon, Vaulx en Velin et maintenant Clermont-Ferrand ; Novium à St Vallier ; Hydro Applications à La Rochelle et TECH en région parisienne ; Option Automatismes et Option Services), se font fort de proposer « une offre globale en toute autonomie », basée sur leurs compétences en hydraulique, mécanique, électricité, électronique, automatismes et contrôle-commande. Le responsable d’Inicia a également pris soin de citer les différents groupements dont son entreprise est partie prenante, qu’il s’agisse de La RHC, réseau d’entreprises spécialisées dans la réparation et la maintenance, ou de Co-Rail, constitué avec les sociétés Metalliance et Rave Transilog dans le but de « prendre en charge ensemble des projets ferroviaires que l’on ne pourrait pas réaliser tout seul ». 

Le Top 5 en ligne de mire
Fort de quelque 150 personnes, le Groupe Inicia devrait générer un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros en 2013 et entend poursuivre sa marche en avant sur la base de cinq positionnements bien identifiés : la conception et la construction de systèmes ; la réparation et la maintenance ; le retrofit et le remanufacturing de machines ; le négoce de composants ; et la formation, proposée à ses clients dans le cadre d’un catalogue standard et, surtout, de cursus spécialement adaptés à leurs équipements. L’écoute et l’accompagnement des clients reviennent d’ailleurs comme des leitmotive dans la bouche de Patrice Chagnaud qui insiste sur le fait « qu’il ne faut pas chercher à tout prix à vendre ce que l’on sait faire, mais plutôt s’efforcer de répondre aux demandes précises du marché ». Et pour cela, le responsable d’Inicia a sa méthode : « chercher en permanence ce dont les clients vont avoir besoin dans les cinq années à venir ». C’est, selon lui, la meilleure façon d’atteindre l’objectif  fixé à Inicia à moyen terme : « se hisser dans le Top 5 des acteurs français de la transmission de puissance » ! 

Les derniers articles sur ce thème

Les guidages linéaires et les roulements NSK sont utilisés dans de nombreux systèmes d'automatisation avancés pour les processus de moulage par…

Les sources d'énergies renouvelables, l'économie circulaire et la promotion des technologies vertes sont des acteurs importants dans la lutte…

À l'ère de l'Internet des objets (IoT) et de l’industrie 4.0, l'intralogistique joue un rôle de plus en plus important. La précision du…