,

Lubrifiants industriels : ExxonMobil s’engage pour le développement durable

Pour sa première participation au salon Pollutec, ExxonMobil a présenté plusieurs solutions en réponse aux grands enjeux environnementaux et énergétiques. Tant sa nouvelle gamme de lubrifiants synthétiques multi-usages pour engrenages, roulements et circulations, que son lubrifiant à haut rendement énergétique pour moteurs fonctionnant au gaz naturel ou encore ses huiles et graisses spécifiques pour la lubrification des éoliennes, œuvrent en ce sens. Sans oublier un renforcement de sa volonté de proximité sur le marché français via un nouveau réseau de distributeurs stratégiques, présents sur le stand de leur fournisseur.

« Economie d’énergie, sécurité et respect de l’environnement ». Tels sont, selon Matthias Fernandez, Chef de la division Industrie d’ExxonMobil Lubrifiants et Spécialités, les trois piliers qui ont toujours soutenu la politique de développement d’ExxonMobil en matière de lubrifiants industriels. Le souhait de mettre en avant cette stratégie a incité l’entreprise à participer pour la première fois au salon Pollutec Paris en novembre dernier. Les produits et solutions présentés à cette occasion étaient là pour en attester.

30.000 multiplicateurs d’éoliennes protégés
A commencer par le lubrifiant synthétique Mobilgear SHC XMP 320 dont la formulation parfaitement équilibrée permet de protéger de façon optimale les principaux composants d’une éolienne, tels que les multiplicateurs par exemple. Résistance à l’oxydation, tolérance à l’eau, excellente filtrabilité sur le long terme et protection longue durée des engrenages et roulements figurent parmi les qualités principales de cette huile utilisée, en premier plein ou lors des opérations de vidange, par les constructeurs et exploitants d’éoliennes. Aujourd’hui ce sont plus de 30.000 multiplicateurs au sein du parc éolien mondial qui fonctionnent avec la SHC XMP 320 ! En parallèle, la Mobil SHC Grease 460 WT, qui combine les propriétés d’une huile de base synthétique à celles d’un épaississant lithium complexe, a été spécialement conçue pour la lubrification des roulements de l’arbre principal des éoliennes ainsi que des roulements d’orientation de la nacelle et de ceux du système de réglage du pas des pales. Cette graisse synthétique se distingue par sa grande stabilité mécanique, ses performances sur une large plage de température (- 40 à + 150°C) et une excellente résistance à l’eau. Ce qui en fait le produit idéal pour une utilisation dans les conditions extrêmes qui constituent le lot de la plupart des éoliennes en service.

Durée de vie multipliée par six
De nouveaux développements permettent d’enrichir régulièrement la gamme de lubrifiants synthétiques hautes performances Mobil SHC. Pas plus tard qu’en décembre dernier, ExxonMobil Lubrifiants et Spécialités a ainsi lancé la nouvelle génération des Mobil SHC 600 pour engrenages, roulements et circulations. Ces lubrifiants multi-usages permettent tout à la fois d’accroître la productivité des équipements et de réduire leurs coûts et leur consommation d’énergie. ExxonMobil en veut pour preuve les essais réalisés en laboratoire et sur le terrain ayant démontré que ce nouveau produit se traduit par des économies d’énergie pouvant aller jusqu’à 3,6% par rapport aux huiles conventionnelles. En outre, les Mobil SHC 600 se distinguent par une durée de vie jusqu’à 6 fois supérieure à celles des huiles minérales conventionnelles pour engrenages et roulements. Leur grande fluidité à basses températures se traduit par une amélioration des démarrages et du fonctionnement à froid, tandis que la protection des organes découle de ses propriétés antirouille. Leur caractère multi-usage permet de réduire les stocks et donc de faciliter leur gestion et de réaliser des économies supplémentaires. Lancée il y a plus de quarante ans, la famille des Mobil SHC 600 est aujourd’hui préconisée dans quelque 1.800 applications et par 500 constructeurs d’équipements, parmi lesquels Siemens pour ses réducteurs Flender. La dernière génération de Mobil SHC 600 vient d’être approuvée par SEW-Eurodrive pour les premiers pleins en usine et les vidanges périodiques de ses réducteurs, partout dans le monde. De fait, les risques d’avarie liés aux processus de conversion sont singulièrement limités grâce à une compatibilité à 100% avec les différents matériaux habituellement lubrifiés avec des huiles minérales. Bénéficiant du titre officiel ExxonMobil de « Lubrifiant industriel contribuant aux économies d’énergie », la Mobil SHC 600 est commercialisée avec le logo « Economies d’énergie » apposé sur ses emballages.

Les Mobil SHC 600 pour engrenages, roulements et circulations permettent des économies d’énergie pouvant aller jusqu’à 3,6% et se distinguent par une durée de vie jusqu’à 6 fois supérieure à celles des huiles minérales conventionnelles pour engrenages et roulements. © Exxon Mobil
La Mobil SHC Grease 460 WT est une graisse synthétique hautes performances spécialement conçue pour la lubrification des roulements de l’arbre principal des éoliennes ainsi que des roulements d’orientation de la nacelle et de ceux du système de réglage du pas des pales. © Exxon Mobil

Economie d’énergie et de carburant
Les économies d’énergie sont également à l’ordre du jour avec Mobil SHC Pegasus. La dernière génération d’huiles pour moteurs fonctionnant au gaz naturel a vu « largement dépassés » les objectifs fixés lors de son lancement, il y a plus de 18 mois, se réjouissent les responsables d’ExxonMobil. De fait, plusieurs exploitants ont maintenant acquis une expérience qui leur permet d’adopter des périodicités de vidange bien supérieures à celles initialement prévues.  Les clients américains et européens ont bénéficié de l’introduction de Mobil SHC Pegasus pour une gamme de moteurs développés par les plus grands constructeurs tels que Jenbacher, Caterpillar et Waukesha. En France, les mesures effectuées par Dalkia, spécialiste des services aux collectivités locales et aux entreprises dans le secteur de l’énergie, ont mis en évidence jusqu’à 1,5% d’économies d’énergie sur une période de deux mois avec Mobil SHC Pegasus 30, comparé à une huile standard pour moteurs fonctionnant au gaz naturel. Un pourcentage du même ordre a également été mis en évidence par la société de transport de gaz naturel Enogex qui, après avoir démonté un moteur Caterpillar G3516 ayant tourné plus de 16.000 heures sans vidange avec la SHC Pegasus 30, a constaté l’excellent état de propreté et l’usure très faible de ses différents composants. Plusieurs autres clients européens et américains sont arrivés aux mêmes conclusions : l’huile Mobil SHC Pegasus permet d’augmenter de quatre à huit fois les intervalles de vidange par rapport aux huiles standard pour moteurs à gaz. En outre, son utilisation se traduit par des économies de carburant de l’ordre de 1,5% et donc, une réduction de même ampleur des émissions de CO².

Rendement énergétique
Ce sont aussi les tests réalisés tant en laboratoire qu’en conditions réelles sur le terrain qui ont permis de mettre en évidence les avantages de la nouvelle huile hydraulique Mobil DTE 10 Excel. Lancée en 2009 (cf Fluides & Transmissions n° 133), la dernière née des Mobil DTE apporte jusqu’à 6% d’amélioration du rendement des pompes hydrauliques par rapport aux fluides hydrauliques classiques. Elle se caractérise en outre par une durée de vie jusqu’à trois fois supérieure, tout en maintenant le circuit hydraulique dans un excellent état de propreté et en protégeant efficacement ses composants. Des essais réalisés sur une pelleteuse ont mis en évidence une diminution de la consommation de carburant pouvant aller jusqu’à 6% par rapport à une huile hydraulique classique de type SAE 10W. Testées sur des pompes à palettes, les Mobil DTE 10 Excel ont permis un abaissement des températures de service d’environ 6 à 7°C par rapport à celles enregistrées avec des huiles concurrentes. « Cette baisse est caractéristique d’une amélioration du rendement énergétique » en déduisent les responsables d’ExxonMobil. A noter enfin que de nombreuses études ont démontré que ces huiles hydrauliques ne sont pas répertoriées comme produits dangereux pour l’environnement du fait de leur absence de toxicité pour le milieu aquatique. 

Proximité
La coopération étroite développée par ExxonMobil avec les grands constructeurs permet ainsi de mettre au point des produits adaptés à leurs besoins et se trouve complétée par une action menée au plus près du terrain. C’est dans le but de renforcer ses positions sur le marché français des lubrifiants que Esso SAF a récemment réorganisé son réseau de distributeurs stratégiques qui ont pour mission de commercialiser les gammes de lubrifiants Mobil pour l’automobile, l’industrie, le transport, les travaux publics et l’agriculture auprès d’une large clientèle de professionnels. Ce véritable « réseau d’ambassadeurs » permet, selon les responsables d’ExxonMobil, de « combiner la puissance et la technologie Mobil avec le savoir-faire, la souplesse et la proximité des distributeurs ». Actuellement au nombre de six – Ceccaldi, Girardin, Péchavy, Philippe Lubrifiants, TTA et Worex – ces derniers bénéficient de la part de leur fournisseur de la formation et des outils nécessaires à une maîtrise parfaite des données techniques et marketing des différentes gammes. Leur présence sur les stands ExxonMobil aux salons Equip Auto, en octobre, et Pollutec, en novembre, atteste de l’importance accordée à ce nouveau partenariat.

Les derniers articles sur ce thème

La demande ne cessant d'augmenter, l'industrie manufacturière doit s'appuyer sur des technologies d'entraînement robustes dans le cadre de…

Les paliers Life-Lube de NSK sont de plus en plus prisés dans l'industrie agroalimentaire et le secteur des boissons pour une bonne raison : ces…

Selon Philippe Dutheil, le directeur général des sept salons régionaux SEPEM INDUSTRIES qui permettent aux industriels d’une région de…