, ,

Réparation et maintenance hydrauliques : un nouveau président pour La RHC

Changement à la tête de La Réparation Hydraulique Contrôlée ! Après une douzaine d’années de bons et loyaux services, Patrice Chagnaud, à l’origine du réseau, passe la main à Florian Ledroit. En poste depuis le premier janvier dernier, le nouveau président est déjà tout à sa tâche, tant les projets de La RHC sont nombreux et diversifiés.

Florian Ledroit a été nommé début 2013 président de La Réparation Hydraulique Contrôlée, charge qui incombait à Patrice Chagnaud depuis la création du réseau il y a une douzaine d’années. S’il s’est beaucoup investi pour la mise sur pied et le développement de La RHC, Florian Ledroit est également conscient des retombées dont a bénéficié son entreprise depuis qu’elle est partie prenante au réseau. C’est pourquoi, il a semblé tout naturel au dirigeant de la société ATHP d’accepter cette nouvelle responsabilité, purement bénévole, ne serait-ce qu’en témoignage de sa reconnaissance. C’est « un juste retour des choses », affirme-t-il. Mais pas seulement ! En adhérant à La RHC pratiquement depuis l’origine et en rejoignant alors un petit noyau dur formé des responsables des sociétés Hydro Applications, Meca HP et Hydro Sud Composants, Florian Ledroit s’est d’emblée montré convaincu du bien fondé de cette initiative originale visant à réunir des entreprises spécialisées dans la réparation et la maintenance hydrauliques. 

Intuitu personae
Aujourd’hui, La RHC compte 16 membres, plus que jamais persuadés que l’on peut réaliser davantage de choses ensemble que séparément et que l’un des buts du réseau – rompre la solitude inhérente au métier de chef d’entreprise et mettre en commun ses expériences afin de se renforcer sur le marché tout en gardant son indépendance – est maintenant pleinement atteint. Autant de raisons qui incitent Florian Ledroit, tant à poursuivre les nombreux chantiers lancés sous la houlette de son prédécesseur, que d’en développer de nouveaux. Un des premiers objectifs du nouveau président sera d’accroître le nombre des adhérents de La RHC. « Nous n’avons subi aucune défection pendant la crise, se réjouit-il. Pour autant, le réseau a encore vocation à s’étoffer afin d’assurer un maillage complet du territoire national ». Deux à trois nouveaux adhérents devraient ainsi rejoindre les rangs de La RHC d’ici la fin de l’année. Les candidats potentiels seront invités lors de la prochaine réunion plénière, au cours de laquelle ils se verront présenter ses buts et son mode de fonctionnement. Leur adhésion devra ensuite recueillir l’approbation de l’ensemble des membres. « Cette unanimité est indispensable, tant l’intuitu personae est importante entre tous les membres de La RHC », insiste Florian Ledroit. 

L a RHC souhaite formaliser Ses interventions et proposer de véritables contrats-cadres de maintenance à ses clients, notamment les grands constructeurs nationaux, voire internationaux. © La RHC

Label « RHC »
Le nouveau président s’est également fixé l’objectif d’accroître le poids du réseau vis à vis des grands constructeurs. Car aujourd’hui, il n’est pas rare que plusieurs des adhérents se réunissent et montent des projets en commun pour leur clients respectifs. Florian Ledroit souhaite formaliser ces interventions et proposer de véritables contrats-cadres de maintenance aux clients de La RHC, notamment les grands constructeurs nationaux, voire internationaux. Par ailleurs, l’offre du réseau va s’élargir dans le domaine de la télémaintenance avec le lancement prochain d’un boîtier permettant la récupération de données sur les machines mobiles et stationnaires. Ce premier produit « labellisé RHC » sera proposé en location ou à la vente et permettra d’assurer une maintenance conditionnelle ou « juste-à-temps » des machines en recueillant les informations fournies par une batterie de capteurs en termes de débit, pression, température, vibrations, niveau acoustique, pollution des circuits, etc.… Sa mise sur le marché est prévue dès le printemps de cette année. Enfin, le chantier de la certification des entreprises, basée sur le référentiel Qualicert de certification de services de réparation et de maintenance oléohydrauliques élaboré par le réseau avec SGS ICS, est appelé à se poursuivre. Après Hydro Applications et Hydro-Safe en 2012 (voir Fluides & Transmissions N° 152), quatre autres adhérents ont depuis décroché le certificat : Hydraulique Aquitaine, Meca HP, Fluidexpert Bourgogne et Fluidexpert Lyon. A noter que ce référentiel a vocation à largement dépasser le cadre de La RHC. Il est d’ores et déjà accessible à tout établissement indépendant exerçant spécifiquement et principalement une activité de maintenance et réparation hydrauliques. 

Les derniers articles sur ce thème

Le spécialiste néerlandais du machinisme agricole Kramp projette une extension du site de Poitiers, pour accompagner sa croissance. Chaque jour,…

L'université des sciences appliquées de Sarrebrück (htw saar) est l'une des universités les plus axées sur la recherche et les applications en…

Les systèmes hydrauliques transmettent des puissances élevées. La conversion de la puissance mécanique en puissance hydraulique, et…