,

ABB dévoile sa stratégie pour 2022

L’expertise d’ABB se base essentiellement sur sa R&D et sur sa capacité à innover : une compétence qui a bénéficié de près de 42 millions d’euros d’investissements en France entre 2016 et 2021. Au cœur d’un marché stratégique d’avenir, ABB mise sur la décarbonation et la proposition de nouvelles solutions innovantes et digitalisées.

ABB entend consolider sa croissance sur les sujets durables et y investir. Le groupe prévoit notamment d’investir 1,2 million d’euros pour moderniser son site de production de la région lyonnaise, à Chassieu. Les décisions stratégiques sont favorisées par les récentes mesures gouvernementales comme le plan objectif 100 000 bornes sur la mobilité durable. Ces lois accroissent la demande et favorisent la création de nouveaux projets pour des évolutions favorables dans les années à venir, en particulier pour ABB, leader de la charge rapide des véhicules électriques et hybrides en France et dans le monde.
ABB France annonce également un plan stratégique, organisé sur quatre axes de développements. En premier, le bien-être et la sécurité des salariés. Il s’agit ensuite de se focaliser sur des marchés clés du groupe (hydrogène, automobile, industrie du futur, nouveaux systèmes énergétiques) et maintenir son positionnement sur ses segments de marché historiques.
En 2021, ABB affiche un niveau de commandes en France de 669 millions d’euros. Malgré la crise, le groupe a maintenu ses revenus sur le territoire français. Cela s’explique par ses activités positionnées sur des marchés porteurs : l’industrie, le transport durable avec les bornes de recharge de véhicules électriques, les bâtiments intelligents ainsi que les systèmes énergétiques comme la distribution énergétique et les enjeux autour de la décarbonisation.
Comme explique Fabien Laleuf, directeur général d’ABB France : « Depuis septembre 2020, la reprise a été marquée par une demande en croissance et qui aujourd’hui, perdure encore. Au 3ème trimestre 2021, la demande pour les solutions ABB en France a atteint un pic d’augmentation de 62% par rapport à 2020. La France était le 2ème pays à afficher de telles évolutions à l’échelle du groupe. ».